×
Publicités
Publié le
20 juil. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Minor rénove son atelier de Guidel, en Bretagne

Publié le
20 juil. 2022

La marque morbihannaise Le Minor, qui fête cette année son centenaire, dévoile en cet été 2022 le fruit des rénovations de son atelier de Guidel, près de Lorient. A l'abandon depuis vingt ans, l'une des extensions du site accueille désormais une partie des 62 collaborateurs, ainsi que de nouvelles machines dédiées à la coupe.


A l'abandon depuis vingt ans, le bâtiment rénové va permettre d'accompagnerla croissance de l'activité. - Le Minor


Il aura fallu un an et deux millions d'euros d'investissement pour redonner vie à cette partie du site historique. Comme l'avait rapporté FashionNetwork.com, l'entreprise Le Minor avait appris fin 2020 qu'elle allait bénéficier du plan France Relance à hauteur de 400.000 euros. Les autorités avaient en effet retenu le plan en deux axes de la société, qui prévoyait, d'une part, l'embauche de douze personnes ainsi que l'achat de machines pour celles-ci, et, d'autre part, la modernisation du site.

"Tout en apportant du confort à nos salariés, on va en profiter pour améliorer les flux industriels, et donc la productivité", nous expliquait alors le directeur général Sylvain Flet, qui avait repris l'entreprise en 2018 avec Jérôme Permingeat. Avec ce nouveau bâtiment à disposition, les étapes de tricotage, coupe et montage ont été réorganisées pour gagner en efficacité.

Le parc de machines de confection avait déjà précédemment été modernisé et élargi, tandis que Le Minor avait doublé son parc de machines de tricotage. Restait à investir dans des machines de coupe. Un point rendu délicat par la nature élastique des jerseys travaillés, par ailleurs souvent rayés. D'où la volonté d'accéder à des outils modernes d'assistance de coupe devant faciliter le travail des équipes.


L'entreprise investit notamment dans des machines de coupe - Le Minor


Mais les travaux ne se limitent pas à l'atelier. Le Minor s'offre un magasin d'usine lumineux, auquel s'ajoute dès ce mois de juillet un musée retraçant un siècle de savoir-faire dans la bonneterie traditionnelle.

Moins connu sur le marché français qu'Armor-Lux et Saint James, le label Le Minor a longtemps fourni la Marine nationale et opéré sous marque blanche. Une activité qui était déjà tombée à 5% du chiffre d'affaires au début de la crise sanitaire. Sur les 3,1 millions d'euros de chiffre d'affaires réalisés en 2021, près de 80% sont générés à l'export, et notamment au Japon qui capte 65% de l'activité internationale.


Le nouveau magasin d'usine - Le Minor


Implantée en Corée du Sud, à Taïwan et en Scandinavie, l'entreprise s'est donnée pour priorité en 2022 de renforcer ses positions sur le marché français et de s'ouvrir au marché britannique. "Nous souhaitons passer nos ventes BtoC de 20 à 50% cette année", renchérissait en outre en début d'année Jérôme Permingeat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com