×
Publicités
Par
AFP
Publié le
31 mars 2016
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Mirador, un célèbre palace suisse vendu au groupe chinois Citychamp Datong

Par
AFP
Publié le
31 mars 2016

Le Mirador Resort & Spa, un célèbre palace suisse sur les hauteurs de Montreux, a été vendu au groupe chinois Citychamp Datong (Dartong), selon un communiqué publié jeudi soir.

Facebook


La groupe, coté à la Bourse de Shanghai, est actif dans le secteur de l'immobilier, de la santé et du bien-être. Il s'agit de son premier investissement dans l'hôtellerie.

Interrogé par l'AFP, la direction de l'hôtel, qui compte 61 chambres et suites, un SPA Givenchy et emploie 70 personnes, n'a pas révélé le montant de l'acquisition.

L'hôtel appartenait depuis 1998 à la société Wilhelm Hermes Steinkipper AG (WHS AG), la holding regroupant toutes les participations de l'homme d'affaires Hartmut Lademacher.

Ouvert en tant que centre médical Mon-Repos en 1904, l'hôtel est niché au coeur du vignoble de Lavaux, classé par l'Unesco, en tant que patrimoine culturel mondial.

Le centre médical s'est transformé en hôtel en 1950, et fait partie de la chaîne hôtelière Leading Hotels of the World.

Le groupe Dartong, qui contrôle aussi la société horlogère Citychamp Watch & Jewellery Group Limited, cotée à la Bourse de Hong Kong, est donc désormais le propriétaire de l'hôtel à partir de ce 1er avril.

La société horlogère Citychmap Watch and Jewellery possède déjà deux marques horlogères suisses, Corum et Eterna. Et cette semaine, cette société a acheté une banque au Liechtenstein, la banque Valartis, un investissement destiné à se diversifier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.