×
2 873
Fashion Jobs
SAPIANCE RH
Responsable Marketing f/h
CDI · PARIS
HAYS FRANCE
Animateur de Réseau Lingerie H/F
CDI ·
ZOÉ DROCOURT GMBH
Chef de Produit Développement Parfum (H/F)
CDI · NEUCHÂTEL
SHOWROOMPRIVE.COM
Controleur de Gestion Achats Senior - H/F
CDI · SAINT-DENIS
TAPE À L'OEIL
Country Manager Leader H/F
CDI · SHANGHAI
KIDILIZ GROUP
Coordinateur Compliance H/F
CDI · SAINT-CHAMOND
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Marseille (H/F)
CDI · MARSEILLE
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile-dE-France (H/F)
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur Travaux et Maintenance - Paris 9Ème (H/F)
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Directeur du Développement Commercial en Agence de Communication 100% Digitale - CDI Basé Impérativement à Lyon
CDI · LYON
FASHION EXPERT
Chargé(e) Administration du Personnel (H/F)
CDI · PARIS
HERMES SERVICES GROUPES
Chef de Projets Aménagement d'Intérieur et Travaux (H/F)
CDI · PANTIN
NESPRESSO FRANCE
CDI - Gestionnaire de Stocks - Toulouse Capitole- H/F
CDI · TOULOUSE
HERMES SERVICES GROUPES
Responsable Relation Clients Internes – Accueils et Conciergerie (H/F)
CDI · PANTIN
BALENCIAGA S.A.
Balenciaga - Contrôleur Financier Emea
CDI · PARIS
UNDIZ
Responsable vm & Identité Visuelle H/F
CDI · CLICHY
SHOWROOMPRIVE.COM
Developpeur .Net H/F - Base en Vendee
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Technicien Support Applicatif Logistique - H/F
CDI · SAINT-DENIS
HERMES BIJOUX
Acheteur Façon et Métal H/F
CDI · PANTIN
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Qualité Chaussures (H/F)
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Directeur de Région Bretagne (H/F)
CDI · RENNES
SAPIANCE RH
Directeur Marketing & Communication H/F
CDI · DIJON

Le Momad est toujours à la recherche du format idéal

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
25 févr. 2020
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Un défi ambitieux à relever. La dernière édition du Momad a eu lieu au parc d’expositions Ifema du 6 au 8 février derniers. Il s’agit de sa première édition sous la direction de Julia González. Pour l’occasion, l’événement a retrouvé un format mêlant prêt-à-porter, accessoires et chaussures. Ces nouvelles décisions stratégiques se sont soldées par une édition hivernale passée relativement inaperçue, qui laisse entendre que le Momad se trouve encore en pleine phase de transition.


L’édition hivernale du Momad a eu lieu du 6au 8février - FNW


« Ce ne sera pas facile de comparer les données avec celles de l’édition de février 2019, qui avait eu lieu du vendredi au dimanche », anticipe Julia González dans une interview pour FashionNetwork.com avant la publication des chiffres officiels. Comme au mois de septembre, l’édition hivernale de l’événement a eu lieu du jeudi au samedi pour que « les trois journées soient plus équilibrées ». Selon les données révélées par Ifema, cette édition de février 2020 a attiré 15 225 professionnels, un chiffre stable par rapport à septembre 2019 et février 2019, qui avaient respectivement enregistré 15 200 et 15 250 visiteurs. Du côté des exposants, le nombre reste inchangé avec 800 marques participantes.

Dans un clair objectif « d’internationalisation », l’édition de février a accueilli des marques venant de France, d’Italie, d’Allemagne, du Portugal, du Royaume-Uni, de Belgique, de Hollande, du Danemark ou de Colombie, dont la marque Studio F foulait pour la première fois le sol espagnol. « Nous avons participé au salon pour travailler notre image et notre communication et pour nous faire connaître en Espagne. Les retours ont été positifs et nous pensons que notre produit va bien correspondre à ce marché », se réjouit Juan Aristizábal, le responsable du développement de la marque en Espagne. La griffe est actuellement en pourparlers avec El Corte Inglés.

Les acheteurs internationaux représentaient 32 % du total et provenaient de 64 pays. Les médias espagnols et étrangers étaient conviés, avec des publications originaires d’Italie, d’Allemagne, de France, du Portugal et de Turquie. « Nous voulons renforcer notre programme à destination des acheteurs étrangers. Jusqu’à l’année dernière, il était principalement tourné vers l’Amérique latine. C’est pourquoi cette fois, nous avons décidé de nous concentrer sur l’Europe », explique la directrice. Le marché russe et les pays baltes sont aussi dans sa ligne de mire.

Par chance, la crise du coronavirus n’a apparemment pas affecté l’événement. « Si le salon avait eu lieu plus tard, nous aurions peut-être souffert de l’impact de l’épidémie. Nous n’avons pas eu à déplorer d’annulations de la part des exposants, ni de la part des acheteurs », affirme la responsable, soulagée d’être passée entre les mailles du filet. Dans d’autres régions, la crise sanitaire a obligé à retarder ou même à annuler certains événements professionnels. En Espagne, le Mobile World Congress de Barcelone a annoncé jeter l’éponge le 13 février dernier, cinq jours seulement après la fermeture du Momad.

Chaussure et mode masculine : quid des nouveaux défis du Momad ?



Le Momad a installé ses quartiers dans les pavillons 12 et 14 d’Ifema, en même temps que les événements Bisutex, MadridJoya et Intergift. Selon Julia González, c’est une chance pour les visiteurs. « Comme ça, ils ne viennent qu’une seule fois. Nous voulons conserver cette logique », affirme-t-elle. Elle aimerait par ailleurs « que plus de marques de chaussures participent ». Lors de l’édition hivernale, seules 29 marques de chaussures ont participé au salon sans avoir un espace dédié. Elles étaient donc mélangées avec les autres marques de mode.


Le salon proposait à nouveau une zone «Sustainable Experience», dédiée aux projets durables - FNW


La présentation des marques de chaussures sous l’étiquette commune du Momad a été appuyée par les participants de la dernière édition du salon de la chaussure. Par ailleurs, cette décision avait aussi été soutenue par la FICE, la Fédération de l’Industrie de la Chaussure Espagnole. Mais les 112 marques qui avaient participé à Shoesroom by Momad en septembre 2019 paraissaient bien loin. « Les choses se sont faites très rapidement et nous avons manqué de temps pour diffuser cette idée », regrette Julia González. La décision de regrouper les salons a en effet été prise au mois de décembre.

« Nous ne pouvons pas nous plaindre, mais nous aurions pu mieux faire. Pour nous, Micam Milano reste le salon le plus important d’Europe et celui où nous vendons le plus », expliquait un représentant de la marque de chaussures Alma en Pena. Et même si d’autres exposants de chaussures se déclarent « satisfaits des résultats et du retour au format de salon unique », les participants repartent avec une sensation douce-amère. L’événement est encore loin de devenir « le deuxième salon de la chaussure le plus important d’Europe » dont rêvait auparavant Charo Izquierdo, l’ex-directrice du Momad.

La direction de l’événement veut mettre l’accent sur le streetwear et la mode masculine, des segments à fort potentiel de développement. Lors de sa dernière édition, le Momad comptait sur la présence discrète de… onze marques de mode masculine. Le cuir, de son côté, ne comptait qu’une quinzaine d’exposants, mais s’est révélé l’un des secteurs les plus dynamiques et passants du salon. Enfin, la responsabilité environnementale faisait à nouveau partie des invitées incontournables du salon, avec son propre espace dédié : la zone « Sustainable Experience ». Pendant la journée de conférences « Green Saturday », des représentants de ModaEspaña, Slow Fashion Next, INESCOP et FashionNetwork.com sont intervenus. Pour l’édition de septembre, Julia González veut aussi encourager « les marques traditionnelles à présenter leurs lignes durables ».

La prochaine édition du Momad aura lieu du 3 au 5 septembre, ce qui devrait donner le temps à sa nouvelle direction de trouver ses marques et de mettre en œuvre son plan stratégique. Pour la première fois, les dates du salon vont coïncider avec celles de la MBFW Madrid, qui a annoncé la semaine dernière le report de ses dates estivales. Les collections printemps/été 2021 seront présentées à Ifema et dans d’autres endroits de la capitale espagnole du 2 au 7 septembre 2020. Peut-être l’heure est-elle enfin venue de concrétiser les synergies tant attendues entre l’industrie et le design, et d’unir le salon avec les défilés. « En élargissant les possibilités, on met la mode espagnole sous les projecteurs internationaux », soutient Julia González, qui évoque déjà une possible organisation conjointe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com