×
Publicités
Auteur :
Publié le
29 nov. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le monde de la mode, derrière des productions filmiques pas si commerciales

Auteur :
Publié le
29 nov. 2016

Le monde de la mode semble de plus en plus s'intéresser au cinéma. Des griffes, comme Burberry et Moncler, ainsi que des enseignes comme H&M, se sont lancées dans la production de films flamboyants, dirigés par de célèbres réalisateurs et avec des acteurs reconnus.

Une veste Moncler, aperçue dans la dernière scène de Brave dance, une production de la griffe dirigée par Spike Lee - Moncler


Burberry a notamment dévoilé plus tôt ce mois-ci un film biographique de trois minutes portant sur Thomas Burberry, le fondateur de la marque. Le film en question est dirigé par Asif Kapadia, auteur du documentaire Amy, récompensé par un Oscar.

Ce clip a marqué le début d'une série de productions courtes qui, même si elles sont promotionnelles en raison de leur lien avec de grandes marques, n'ont pas pour autant l'apparence d'une publicité. Le film produit par Burberry, qui fait partie de la campagne de fin d'année de la griffe et met en avant des acteurs portant les célèbres imperméables de la marque, pourrait facilement être confondu avec une bande-annonce.

Le 15 novembre, Prada a à son tour dévoilé un film de David O. Russell, réalisateur d'American Hustle. Intitulé « Past Forward », il s'agit d'un film d'art de plus de 12 minutes, dans le style d'Hitchcock et Antonioni, qui montre trois femmes – Freida Pinto, Allison Williams et Kuoth Wiel – en route pour un rendez-vous romantique. Toutes trois, bien sûr, habillées en Prada.

Miuccia Prada aurait accordé au directeur américain une pleine liberté artistique, ce que ce dernier a trouvé très motivant : « Dans Past forward, j'ai saisi l'occasion de parler d'un voyage cinématographique au cœur de différentes couches de la mémoire filmique, de tranches de vie et d'émotions, sans aucune autre intention que de créer de l'art ».

 


Quelques jours plus tard, Moncler a dévoilé « Brave », un court-métrage musical de Spike Lee. Son lancement s'est fait en même temps que l'ouverture du flagship de New York. Parmi les acteurs, Ansel Elgort et Linda Evangelista, avant que plusieurs danseurs et chanteurs, plus ou moins célèbres n'entrent en scène. La production, du début à la fin, ne montre qu'un seul produit de la marque, un duvet créé par Thom Browne.

 


Lundi, H&M a pour sa part lancé sa campagne de fin d'année à travers un clip de Noël de trois minutes et demie, avec Adrien Brody et dirigé par Wes Anderson, réalisateur de Grand Budapest Hotel.Si le film se termine par un appel clair : « H&M – In Stores Now », il met aussi en avant le style distinctif de Wes Anderson, à travers sa palette sobre et ses anachronismes. Uniquement au début et à la fin du film, se rend-on compte que les acteurs portent des vêtements H&M et la majeure partie de la production raconte la préparation improvisée des fêtes de fin d'année dans un train ancien traversant un paysage hivernal.

Wes Anderson n'en est pas à sa première création commerciale. En 2013, il avait notamment travaillé pour Prada pour sa campagne de fin d'année. Le personnage principal du film, Jason Schwartzman, un des acteurs favoris du réalisateur, y était attiré par une veste jaune vif portant le nom Prada au dos, au cas où quiconque douterait de qui est derrière cette belle production.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com