×
Par
AFP
Publié le
20 avr. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le monde de la mode se retrouve au Festival d'Hyères qui accueille William Klein

Par
AFP
Publié le
20 avr. 2016

Révélateur de talents comme Anthony Vaccarello, récemment nommé chez Saint Laurent, le Festival international de mode et de photographie à Hyères ouvre ses portes ce jeudi soir, pour quatre jours de défilés et d'expositions dans le cadre de la villa Noailles.

William Klein - AFP


Pour cette 31e édition, le célèbre photographe William Klein, 88 ans, présidera le jury photo, composé notamment de Jean-Paul Goude, tandis que le directeur artistique de Paco Rabanne, Julien Dossena, 33 ans, sera à la tête du jury mode. Dix finalistes de différentes nationalités concourent dans chaque catégorie.

Pour Julien Dossena, c'est un retour : le festival l'avait fait connaître, il y a dix ans. Il y avait reçu le prix spécial du jury et le prix 1.2.3 en 2006, lors d'une édition qui avait décerné le grand prix à Anthony Vaccarello.

« Etre capable la même année de sortir Julien Dossena et Anthony Vaccarello de la sélection du festival de Hyères (...), forcément ça veut dire qu'on fait un certain travail et qu'il porte ses fruits », se félicite le fondateur du festival, Jean-Pierre Blanc, directeur général de la villa Noailles. « On est un festival fragile, toujours très petit malgré les apparences. Quand des nominations comme celles d'Anthony arrivent, cela nous renforce », explique-t-il encore à l'AFP.

Le rendez-vous annuel, qui a aussi permis de révéler les Néerlandais Viktor&Rolf ou la Française d'origine chinoise Yiqing Yin, se déroule dans le bâtiment moderniste construit sur les hauteurs d'Hyères par Robert Mallet-Stevens dans les années 1920 pour le couple de mécènes Charles et Marie-Laure de Noailles.

Cette édition est marquée par une présence en force des Japonais, qui représentent quatre des dix stylistes retenus. Deux Françaises figurent aussi parmi les candidats, et trois finalistes sont issus de l'université Aalto à Helsinki, prestigieuse école de mode.

« Ca me passionne de voir ces jeunes au milieu de ce marasme international réussir à avoir le sourire et porter leur travail de cette manière-là! Je trouve cela remarquable et exceptionnel », commente Jean-Pierre Blanc.

Deux prix seront remis dimanche à l'issue de la présentation des collections des candidats : le grand prix du jury Première Vision, permettant des collaborations avec les métiers d'art de Chanel et Petit Bateau, et le prix Chloé. La lauréate du grand prix 2015, la Franco-Allemande Annelie Schubert, présentera sa deuxième collection.

Le festival ouvrira ses portes jeudi soir en présence de la ministre de la Culture Audrey Azoulay. Au programme de ces quatre jours: des concerts, des expositions, notamment consacrées à une trentaine de modèles de Paco Rabanne mais aussi à des photographies du tournage du film Qui êtes-vous, Polly Maggoo ? (1966) de William Klein.

Connu pour son travail sur New York, le photographe et cinéaste né à Manhattan mais installé en France, a aussi travaillé pour Vogue et été l'un des premiers à faire sortir les mannequins dans la rue.

Ouvertes au public et gratuites, les manifestations prévues dans le cadre du festival comprennent aussi des ateliers des Maisons Lesage (broderie) et Lemarié (plumassier et fleuriste), qui sont deux métiers d'art de Chanel, l'un des partenaires du festival.

Des tables rondes sont enfin organisées par la Fédération française de la Couture dans le cadre des Rencontres internationales du textile et de la mode, qui porteront sur « la révolution digitale » dans la mode et « les avancées internationales du développement durable ».

Par Anne-Laure Mondesert

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.