×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 déc. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le moteur de recherche Lyst grandit mais au prix de lourdes pertes

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 déc. 2019

Engagée dans un programme d'expansion agressif, la start-up de mode anglaise Lyst a vu son chiffre d'affaires augmenter de 20 % à 18,2 millions de livres (21,5 millions d'euros) sur son exercice clos en mars 2019 et rendu public mi-décembre.


Chris Morton, cofondateur et PDG de Lyst. - Balderton


Mais ses nombreux investissements ont aggravé sa dette : au cours de l'exercice, sa perte nette a plus que doublé pour atteindre 6,2 millions de livres (7,3 millions d'euros).

Selon Lyst, plateforme e-commerce fondée en 2010 dans un petit hangar du quartier de Shoreditch, des millions de consommateurs du monde entier utilisent son interface pour rechercher les produits proposés par les marques, les enseignes ou encore les sites de e-commerce et de seconde main comme Farfetch, Vide Dressing ou Net-A-Porter.

L'an dernier, Lyst a levé 44 millions de livres (52,1 millions d'euros) dans le cadre d'un tour de table mené par le géant du luxe LVMH. Les fonds ainsi levés ont été investis dans le lancement de sites Internet non anglophones, le test d'une nouvelle application ou encore le recrutement de nouveaux employés.

Les nouvelles plateformes lancées en France, en Allemagne, en Espagne et en Italie ont généré un chiffre d'affaires de 985 000 livres (1,17 million d'euros) au cours de leurs premiers mois d'activité. Lyst a lancé ces quatre nouveaux sites au cours de l'exercice, après avoir enregistré de bons résultats sur ses principaux marchés au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada et en Australie.

Pendant l'exercice, la société a également nommé Bradley Horowitz, un cadre haut placé chez Google, à son conseil d'administration.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com