×
Publicités
Publié le
26 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le multimarque Jane de Boy veut ouvrir son e-shop à l’international

Publié le
26 avr. 2021

En 1999, Marie Diard inaugurait au Cap Ferret la première boutique Jane de Boy autour d’une offre de bijoux et d’objets de décoration au style chic et bohème. Vingt-deux ans plus tard, l'enseigne multimarque compte trois adresses (deux autres à Bordeaux et Arcachon) et un site internet en plein développement.


La boutique bordelaise Jane de Boy - DR


Développée comme un concept-store autour de l'art de vivre, l'enseigne Jane de Boy réunit plus de 240 marques de créateurs, avec une offre allant du prêt-à-porter masculin et féminin à la lingerie, la décoration, la beauté ou l’épicerie fine, avec en marques phares Roseanna, American Vintage, Maison Martin Margiela, Astier de Villatte, Maison de Vacances ou encore L’Artisan Parfumeur. 
 
"Une offre qui ne se limite pas à une catégorie de produits, explique Chris Sengthong, directeur des opérations de la maison. Nous ne travaillons pas par univers de marque, mais voyons les choses avec un esprit lifestyle global. Dans notre boutique-appartement bordelaise, on vient à la fois pour acheter un vêtement, un objet d’art, une affiche, un livre... "

Forcé à la fermeture de ses boutiques ces derniers mois en raison de la crise sanitaire, le multimarque travaille depuis quelques années déjà à son développement digital. Après une première levée de fonds de 1,4 million d’euros opérée en 2018 par le fonds d’investissement Jaïna Capital, le site Jane de Boy s’apprête à en lancer une seconde.


Le site marchand Jane de Boy - DR


"Le développement de notre offre digitale connaît une vraie croissance, détaille Chris Sengthong, de l’ordre de 113% entre 2019 et 2020. Notre e-shop voit affluer chaque mois près de 180.000 visiteurs uniques, attirant les clients de nos boutiques physiques, et rayonnant sur de nouvelles zones de clientèle."
 
Principal vivier, l’Ile-de-France devance aujourd’hui le Sud-Ouest, la région lyonnaise et le Sud-Est, un phénomène qui s’explique selon le directeur des opérations, "par l’accent mis sur l’originalité d’une offre unique, de collaborations et d’exclusivités régulières, auxquelles la clientèle Jane de Boy est sensible et fidèle depuis des années."
 
Avec le nouveau tour de table engagé, Jane de Boy souhaite travailler sur l’éditorialisation de son site en plusieurs langues et proposer une expérience d’achat adaptée à une clientèle européenne.
 
Outre le renforcement des actions sur les réseaux sociaux, le multimarque devrait également affirmer son positionnement sur l’écoresponsabilité et entamer une réflexion sur l’offre de seconde main.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com