×
6 655
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Le musée des Arts Décoratifs consacre sa prochaine exposition à la chaussure

Auteur :
Publié le
today 17 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

C’est le pied ! Ou du moins la chaussure, qu’a décidé d’explorer le musée des Arts Décoratifs lors de sa prochaine exposition intitulée « Marche et démarche, une histoire de la chaussure », accessible du 7 novembre 2019 au 23 février 2020. En tout, ce sont 500 pièces sélectionnées par Denis Bruna, conservateur en chef des collections mode et textile antérieures à 1800, qui sont mises en scène par l’architecte et designer Eric Benqué.
 

Iris Schierferstein, Horsedhoes, 2006 - MAD Paris Photo : Hugues Dubois


Grâce à ces chaussures, peintures, affiches de films et objets d’art, le musée des Arts Décoratifs interroge une nouvelle fois les relations que corps et mode entretiennent. Une réflexion démarrée en 2013 avec « La mécanique des dessous », poursuivie en 2017 avec « Tenue correcte exigée ». Ici, c’est la mutation de la démarche, à travers les âges et les cultures, de l’époque médiévale à nos jours, qui est l’objet de l’étude.
 
Avec pour point de départ un soulier de Marie-Antoinette peu adapté à la marche, les us et coutumes des époques sont observés. Mais pas seulement, puisque l'exposition s'intéresse aussi à la marche militaire, au fétichisme, à l’obsession pour les petits pieds, bandés ou contraints en Chine et en France, et celles pour les souliers peu praticables. Le bottier Fred Rolland a d’ailleurs recréé huit modèles « extraordinaires » qu’il est possible de chausser et de tester dans un salon d’essayage installé au sein de l’exposition.


Sandale pour femme, vers 1942, Paris, Musée des Arts Décoratifs - MAD Paris Photo : Hugues Dubois

 
« Marche et démarche, une histoire de la chaussure » sera présentée au deuxième étage du musée des Arts Décoratifs, dans les galeries qui se déploient autour de la nef. A partir de mars 2020, les expositions consacrées à la mode retourneront dans la section qui lui est dévolue, en rénovation depuis quatre mois grâce au mécénat d’un couple américain de philanthropes, Stephen et Christine Schwarzman.
 
Dirigé par Olivier Gabet, le musée des Arts Décoratifs appartient au MAD, une institution regroupant en plus dudit musée, celui Nissim de Camondo, l’école d’architecture et de design Camondo, une bibliothèque et les Ateliers du Carrousel. Cette entité est présidée par Pierre-Alexis Dumas et sa direction générale est assurée par Sylvie Corréard depuis janvier dernier. Celle-ci vient de choisir Olivier Gabet comme directeur général adjoint, un poste qu’il cumule donc avec celui qu’il occupe au musée des Arts Décoratifs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com