×
6 478
Fashion Jobs
Publicités

Le musée des Tissus de Lyon renaît avec une exposition sur Yves Saint Laurent

Publié le
today 14 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A partir du 9 novembre et jusqu’au 8 mars 2020, le musée des Tissus de la capitale des Gaules accueillera l’exposition Yves Saint Laurent, les coulisses de la haute couture à Lyon. Un événement organisé en collaboration avec le musée Yves Saint Laurent Paris et un sous-titre « l’exposition- renaissance » qui signe la remise en selle d'un bâtiment promis à la disparition.


Robe portée par Natacha, collection automne-hiver 1992 - Yves Saint Laurent


Longtemps objet d’incertitudes et de rebondissements quant à son avenir, le musée des Tissus de Lyon, qui abrite plus de 2 millions d’œuvres (couvrant 4 500 ans de production textile), avait été cédé fin 2017 à la région Auvergne-Rhône-Alpes par la chambre de commerce et de l’industrie pour 1 euro symbolique, en échange de la promesse d'un investissement de 10 millions d’euros de la collectivité et d’une participation de l’Etat (les travaux devant commencer début 2020).
 
Pour célébrer sa "renaissance", le musée renoue donc avec une politique d’expositions ambitieuses – ont été organisées ici les expositions de Cristobal Balenciaga en 1985, de Jeanne Paquin en 1989, de Madeleine Vionnet en 1994 ou encore Franck Sorbier en 2009 -, et propose un parcours sur le travail du couturier français de 1962 à 2002, en mettant en avant des pièces peu connues, certaines présentées pour la première fois.

Organisée en quatre parties, l'exposition présente le processus créatif d’Yves Saint Laurent à travers 25 silhouettes, accompagnées de croquis et autres documents de travail (films, photographies de défilés, interviews…), et met à l’honneur huit maisons lyonnaises avec lesquelles le créateur collabora pendant près de 40 ans :  Bianchini-Férier, Bouton Renaud, Brochier, Hurel, Sfate & Combier, les maisons Bucol, Abraham et Beaux-Valette. 


Robe de mariée dite "Shakespeare", collection automne-hiver 1980 - François Marie Banier


Parmi les temps forts de l’exposition, la présentation de la robe de mariée de la collection automne-hiver 1980, un modèle dit « shakespearien », paré de bijoux, rend compte du travail et des étapes de fabrication nécessaires à sa réalisation. 
 
Pensée davantage comme « un hymne à la matière, à la technique et au savoir-faire », plus qu’un hommage au créateur en lui-même, l’exposition se conclut par une immersion dans l’atelier de couture à la découverte des tissus, des gammes de couleurs et des échantillons qui ont nourri l’imagination d’Yves Saint Laurent.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com