×
3 640
Fashion Jobs
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 déc. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le nombre de détaillants "en détresse" augmente au Royaume-Uni

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 déc. 2020

A l'heure où les enseignes de mode et détaillants indépendants français prennent leurs dispositions pour 2021, le nombre de leurs confrères britanniques en "grande détresse financière" est en hausse. Une augmentation constatée avant même le déclenchement du reconfinement dans certaines régions du Royaume-Uni ce week-end.


Photo: Kate Trifo/Pexels


C'est ce qu'indique le dernier rapport de Begbies Traynor, une entreprise spécialisée dans la restructuration d'entreprises, qui s'est intéressée au secteur de la vente au détail. Selon le quotidien The Guardian, un peu plus de 39.000 détaillants (physiques ou e-commerce) ont été confrontés à de graves problèmes financiers au cours du trimestre qui a pris fin le 9 décembre. 

Pour mettre les choses en perspective, ce chiffre est supérieur de 24% à celui du même trimestre de l'exercice précédent. Il s'agit d'une augmentation de 11% par rapport au trimestre précédent, ce qui montre à quel point la situation s'est détériorée au cours de l'exercice.

D'après Begbies Traynor, d'autres entreprises devraient suivre les pas des géants du commerce de détail Arcadia et Debenhams, tous deux en faillite. Cette prévision n'a rien de surprenant, étant donné l'année particulièrement difficile traversée par les détaillants britanniques — d'ailleurs, le mois de janvier est souvent marqué par de nombreux dépôts de bilans, même en temps normal. Les dernières mesures sanitaires — et la menace d'un confinement à l'échelle nationale après Noël — risquent d'aggraver davantage la situation au début de l'année prochaine.

Autre point inquiétant: si le commerce de détail physique a été particulièrement affecté par la crise sanitaire cette année, Begbies Traynor constate également que pas moins de 11.500 détaillants en ligne ("pure players") ont eux aussi été confrontés à des difficultés financières.

Alors que la vente e-commerce semblait être une alternative viable pour poursuivre ses activités pendant le confinement, cet indicateur prouve au contraire que disposer d'un circuit de vente en ligne n'est pas une garantie de succès.

Selon Julie Palmer, associée chez Begbies Traynor, "le commerce de détail, qui souffrait déjà d'une crise de confiance, a été ébranlé dans ses fondements. Ces faillites spectaculaires, comme celles du groupe Arcadia ou de Debenhams, ne menacent pas seulement des milliers d'emplois, elles soulèvent également des questions sur l'avenir du commerce de détail tel que nous le connaissons, et je m'attends à ce qu'il y en ait d'autres en ce début d'année".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com