×
Publicités
Par
DPA
Publié le
20 déc. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le patron d'Adidas met la pression sur Reebok

Par
DPA
Publié le
20 déc. 2016

Kasper Rorsted, le PDG d'Adidas, met la pression sur la filiale américaine de Reebok, en difficulté, et entend renforcer l'ensemble des activités nord-américaines du groupe pour faire face à une concurrence intense de Nike.


Les marques Adidas et Reebok font désormais cavalier seul sur le marché nord-américain - adidas

"La situation de Reebok doit s'améliorer de manière significative", a déclaré Kasper Rorsted au journal allemand Handelsblatt. Au cours des quinze derniers trimestres, la marque a connu la croissance, mais seulement en-dehors du marché américain.

C'est dans ce contexte que le groupe a décidé de complètement séparer les activités de ses marques, notamment Adidas et Reebok, sur le marché américain : "L'équipe Reebok de Boston se concentrera à partir de maintenant sur ses propres activités. Si cette nouvelle organisation fonctionne comme prévu, Reebok restera dans la famille."

Adidas a racheté Reebok en 2006, et a depuis tenté de renforcer son image en tant que marque de fitness. Toutefois, la transition n'a pas été facile, au point qu'Herbert Hainer, le prédécesseur de Kasper Rorsted, a régulièrement dû faire face à des questions sur la pertinence de ce rachat.

Le nouveau PDG, qui a pris les rennes du groupe en octobre dernier, a hérité d'un plan stratégique détaillé courant jusqu'en 2020, portant notamment sur la réorganisation de la marque. Un plan qu'il entend respecter, selon ses déclarations au quotidien Handelsblatt.

Kasper Rorsted se dit particulièrement préoccupé par le redressement des activités en Amérique du Nord, où le groupe a souffert de la concurrence, même si certains succès ont été enregistrés sur place dernièrement.

Des investissements importants ont été effectués sur le marché américain, et cet effort devrait se poursuivre à l'avenir. Selon le PDG, "ces investissements supplémentaires sont nécessaires pour rattraper Nike et accélérer notre croissance. La performance d'Adidas est actuellement satisfaisante et sa croissance supérieure à celle des autres marques du groupe, mais la situation exige de la patience.

La vente des activités d'équipements de golf, initiée par Herbert Hainer, n'a pas encore été finalisée. Kasper Rorsted a confirmé que le processus de vente suit son cours, sans donner plus de détail, soulignant que le golf ne faisait pas partie de l'ADN du groupe allemand.