×
Publicités
Par
AFP
Publié le
15 mai 2009
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le patron d'Escada qualifie les prochaines semaine de "cruciales" pour éviter la faillite

Par
AFP
Publié le
15 mai 2009

Le patron du groupe de prêt-à-porter allemand Escada, Bruno Sälzer, a admis vendredi 15 mai dans la presse que les prochaines semaines seront cruciales pour éviter la faillite.


Collection printemps-été 2009 par Escada

"Nous ne pouvons survivre que si nos créanciers renoncent à une part des 200 millions d'euros qui arrivent à échéance en 2012", a-t-il expliqué au quotidien Handelsblatt. "Dans environ trois semaines, nous voulons présenter une offre à nos créanciers", a-t-il ajouté.

Une échéance cruciale pour Escada qui affirme avoir des liquidités pour tenir jusqu'en juillet. D'ici là, il a aussi prévu de lancer une augmentation de capital, de réduire son endettement et de vendre des activités.

Il doit notamment se séparer depuis des mois de la filiale en pertes Primera, positionnée sur le moyenne-gamme. "Je suis confiant de pouvoir vendre Primera dans les prochaines semainse", a promis M. Sälzer. Son prédécesseur avait, lui, échoué dans cette opération.

Le couturier est empêtré depuis des mois dans une grave crise, faute d'avoir réussi à réorienter sa gamme de produits, jugée vieillote, à quoi est venue s'ajouter la crise qui touche le secteur du luxe.

A l'avenir il pourrait lancer une gamme masculine, a avancé M. Sälzer. "Une collection hommes conviendrait bien" à Escada, selon lui.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.