×
5 002
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
9 oct. 2014
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le PDG de Gap passe la main

Par
AFP
Publié le
9 oct. 2014

Le PDG du géant de l'habillement Gap, Glenn Murphy, va quitter ses fonctions en février et passer la main à Art Peck, jusqu'ici responsable de la division innovation, croissance et numérique, a annoncé le groupe ce mercredi.


"Murphy et Peck ont travaillé côte à côte durant la plus grande partie de la décennie à Gap Inc, contribuant à améliorer drastiquement les performances financières et à développer le groupe mondialement", indique le groupe de San Francisco dans un communiqué.

Glenn Murphy, 51 ans, était à la tête du groupe depuis près de sept ans. Selon le communiqué, il a pris "personnellement" la décision de quitter ses fonctions pour assurer une succession sans heurt. Art Peck, 58 ans, a lui rejoint Gap en 2005.

Suite à cette nouvelle, annoncée après la clôture des marchés américains, l'action du groupe perdait 8,6 % à 38,30 dollars dans les échanges électroniques hors séance.

Gap a annoncé parallèlement une hausse de 1 % de ses ventes nettes en septembre, à 1,48 milliard de dollars. Mais ses ventes à nombre de magasins comparables, la référence pour le marché, ont stagné : les progressions de ses enseignes Banana Republic (+2 %) et Old Navy (+1 %) ont été annulées par une baisse de 3 % pour la chaîne Gap.

"Septembre s'est avéré plus difficile que prévu", a commenté Glenn Murphy.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.