×
6 480
Fashion Jobs
Publicités

Le PDG de H&M craint l'impact de l'"humiliation écologique" sur les économies émergentes

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 31 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Si la conscience écologique joue un rôle de plus en plus important dans les décisions d'achat des consommateurs, certains cadres de la mode craignent que le phénomène d'éco-shaming ("humiliation écologique" en VF) n'ait des conséquences néfastes dans les économies émergentes.


H&M s'engage dans le développement durable à travers une variété d'initiatives écologiques - COS


Dans une interview accordée à Bloomberg, Karl-Johan Persson, PDG de H&M, affirme que les manifestations et les campagnes qui encouragent les consommateurs à "freiner leurs activités, leur consommation, leurs voyages en avion... pourraient effectivement avoir un certain impact environnemental, tout en entraînant de terribles conséquences sociales en retour".

Le secteur de la mode est dans le collimateur des écologistes à de multiples égards. On le sait, la mode est responsable de 10% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, sans compter le reste des pollutions engendrées par cette industrie.

Mais si, dans le passé, les campagnes écologistes portaient sur des sujets comme l'utilisation de la fourrure, l'amélioration des conditions de travail dans les usines et l'utilisation de textiles éco-responsables, dernièrement, l'attention s'est focalisée sur d'autres sujets. Les campagnes contre les voyages aériens ou la fast fashion pourraient non seulement miner le secteur de l'habillement de masse, mais aussi avoir des effets néfastes dans certains pays.


Karl-Johan Persson - H&M



"La question du climat est d'une importance capitale", avertit Karl-Johan Persson. "Il s'agit d'une menace énorme et nous devons tous la prendre au sérieux — politiciens, entreprises, citoyens. Mais par ailleurs, l'élimination de la pauvreté est un objectif au moins aussi important."

Parmi ses concurrents, H&M a ouvert la voie en lançant des initiatives de développement durable ambitieuses. Mais pour Karl-Johan Persson, "s'il faut réduire notre impact environnemental, nous devons également continuer à créer des emplois, à améliorer la couverture santé des travailleurs et tout ce qui accompagne la croissance économique".

Selon lui, le principal objectif d'H&M consiste à développer "l'innovation environnementale, les énergies renouvelables, les matériaux améliorés". Le groupe suédois s'est déjà aventuré dans ce domaine, par exemple en multipliant les panneaux solaires pour alimenter ses usines ou en utilisant des tissus éco-responsables durables, réalisés à partir de matières premières naturelles ou recyclées, comme l'écorce d'agrumes et les filets de pêche.

L'entreprise a même l'intention d'être "climate positive" (i.e. dont l'action est bénéfique pour le climat) d'ici 2040. H&M est l'un des plus gros utilisateurs mondiaux de coton biologique et recyclé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com