×
Publié le
18 févr. 2014
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Petit Marseillais se lance sur le segment des déodorants

Publié le
18 févr. 2014

Le Petit Marseillais s’ouvre à une nouvelle catégorie de produits, celle des déodorants. Un segment qui, depuis 2001, a connu une croissance de 23 % et qui pèse en GMS 457 millions d’euros. Ce sont donc les géants L’Oréal (Narta, Ushuaia...), Colgate-Palmolive (Sanex), et Unilever (Axe, Dove…) que la marque d’hygiène-beauté du groupe Johnson & Johnson s’apprête à affronter.

Déodorants Le Petit Marseillais.

En effet, au mois d’avril, Le Petit Marseillais proposera une ligne de huit références de déodorants (quatre sprays 200 ml, quatre roll-on 50 ml) déclinés en parfums karité, thé vert, rose et fleur d’oranger.

"Nous sommes numéro 1 sur le savon et la douche (16,2 % de parts de marché en valeur en GMS, ndlr) notamment grâce aux parfums de nos produits. Or, pour un déodorant, c’est le second critère de choix des consommateurs derrière la forme (stick, spray…)", indique Claire Coppard, chef de groupe en charge de l’innovation, un poste créé il y a un an.

Le Petit Marseillais positionne ainsi ses déodorants sur le segment parfumé, mais également celui de la naturalité avec ses formulations à base d'huile essentielle de sauge, sans alcool et sans sel d’aluminium.

Né en 1986 avec le savon, Le Petit Marseillais se lance ainsi un nouveau défi et se donne quatre ans pour entrer dans le top 4 des déodorants féminins.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com