×
7 032
Fashion Jobs

Le Pitti Uomo a mis la nature sur le devant de la scène lors de sa 96ème édition

Publié le
today 17 juin 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Pitti Uomo, qui vient de s’achever à Florence au terme de quatre jours intenses, a livré une édition particulièrement réussie, en dépit d’une baisse de 3 % de son visitorat par rapport à juin 2018 avec 18 500 acheteurs, dont 8 200 provenant d’une centaine de pays étrangers (contre 8 400 il y a un an). Mais cette session estivale restera dans les annales. Non seulement grâce aux fastueux événements parallèles disséminés dans toute la ville, mais aussi et surtout grâce aux nombreuses animations organisées au sein de la Fortezza da Basso.


Un look du défilé dédié à la section I Go Out du Pitti Uomo - ph Dominique Muret


Grâce à un nouvel aménagement sur le parvis central, l’immense forteresse qui accueille chaque saison plus de 1 200 exposants a permis au salon de se muer en une grande place vivante, propice aux échanges et aux rencontres. Pour la toute première fois, en effet, a été rendue accessible l’esplanade de 1 000 mètres carrées située devant le pavillon central, qui a été aménagée un peu à la manière d’une place de village parsemée d’îlots de végétation et longée par une promenade surélevée sur pilotis, protégée du soleil par une toile bordée de paille façon paillote.

Sur trois côtés, des bancs et des coins restauration -sans oublier la balançoire ! -, ont drainé durant toute la manifestation un flux continu de visiteurs, tandis que sur un côté avait été érigé un grand écran digital sur lequel déferlait une cascade virtuelle avec, en fond sonore, le ruissèlement de l’eau, des cris d’oiseaux tropicaux et le rugissement d’un tigre. Ambiance estivale exotique assurée ! Equipé d’une double passerelle, ce mur vidéo a permis notamment d’organiser différents événements et défilés sur place.

Un défilé outdoor avec des images de sites naturels en toile de fond

En particulier, le tout premier show organisé par le Pitti Uomo dédié à l’une de ses dix sections, soit l’espace « I Go Out » consacré aux marques outdoor. Cartons d’invitation, musique, mise en scène à grand impact avec à chaque passage la projection d’une image géante de paysage… Un vrai défilé, en somme, où ont été présentés une vingtaine de looks proposés par les quelque 25 exposants de cette section, dont Nomadic State Of Mind, Raeburn, Woolrich, Sundek Golden Wave.

« Nous avons choisi l’outdoor car c’est l’un des grands thèmes de la saison, avec des marques où l’âme outdoor interagit avec la mode. Nous aimerions renouveler ce rendez-vous lors des prochaines sessions », confie le directeur général du salon Agostino Poletto.

« Il y a toujours eu des événements au sein du salon, y compris des mini-défilés, mais sous d’autres formes. Nous nous adaptons à chaque fois en fonction de l’aménagement de la saison. C’est une manière d’animer la manifestation et de la faire évoluer, car les systèmes traditionnels sont dépassés. Les exposants étaient enthousiastes. Le projet leur a donné l’opportunité de communiquer à travers de nouveaux contenus », souligne le patron du Pitti Uomo, Raffaello Napoleone.


La place aménagée au centre de la Fortezza a séduit les visiteurs - ph Dominique Muret


Les débats et conférences rythmant le salon ont attiré aussi beaucoup de monde, tandis que cette 96èùe édition a vu pour la première fois une initiative inédite de la part d’une enseigne italienne. Les grands magasins Coin ont investi la manifestation avec un vaste espace aménagé en salon-lounge, où ils ont reçu quatre jours durant leurs fournisseurs, mais également de nombreuses marques venues prendre des contacts.

« Nous avons voulu donner un signal à nos partenaires et venir à la rencontre de toute la chaîne de valeur, présente ici à travers les fabricants, les marques, les agents et les détaillants », explique le groupe. Une manière aussi pour Coin de prendre contact avec de potentiels partenaires étrangers, la société italienne souhaitant développer sa présence à l’international avec son enseigne dédiée à la maison, Coincasa.

Un bilan positif donc pour les organisateurs du salon, malgré des chiffres en recul. « Cette année est difficile, tout le monde le sait. Les principaux indicateurs des tendances du commerce international dénotent des ralentissements presque partout. Un phénomène qui se produit inévitablement en période de fort ralentissement de l’économie mondiale », rappelle Raffaello Napoleone dans le communiqué de clôture.

« En ce qui concerne le Pitti Uomo, grâce à notre solide position de leadership, nous avons très bien résisté : certains marchés importants s’inscrivent en croissance tels que la France, la Turquie, Hong Kong, la Belgique et la Russie, d'autres sont en léger repli comme l'Allemagne, l'Espagne, le Japon, les Etats-Unis et l’Italie », poursuit-il, tout en concluant sur une note optimiste. « La distribution est en train de totalement changer sous nos yeux : aujourd'hui, l'acheteur d'une grande plateforme en ligne pèse autant que des dizaines de boutiques spécialisées il y a quelques années. Restons donc optimistes et prenons les faits avec réalisme ».
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com