×
7 071
Fashion Jobs

Le Pitti Uomo célèbre 30 ans de mode masculine avec une grande exposition

Publié le
today 11 juin 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les vêtements s’échappent des pages blanches de gigantesques livres comme pour prendre vie à travers les salles et salons du Palais Pitti, l’ancienne résidence des Médicis. Se faisant face entre deux pages, deux trenchs de Burberry et Allegri se serrent la main. Ailleurs, une chemise blanche portée sur un t-shirt et un pantalon noirs semble pousser la page devant elle pour sortir plus vite. L’idée ? Plonger le visiteur dans l’univers de la mode masculine avec légèreté et une pincée d’humour, dépoussiérant le traditionnel univers du menswer de son image sérieuse et un brin ennuyeuse.


Les vêtements sortent des pages d'un livre - ph Dominique Muret


Pari réussi pour « Romanzo breve di moda maschile » (Histoires romancées de la mode masculine), l’exposition organisée par la Fondation Pitti Discovery sous la houlette du commissaire Olivier Saillard, inaugurée ce mardi 11 juin en concomitance avec l’ouverture de la session estivale du Pitti Uomo.

Pour réaliser cette exposition, qui culmine avec les célébrations du trentenaire de la manifestation, devenue au fil des ans le rendez-vous incontournable de la mode masculine, les curateurs ont demandé à tous les stylistes ainsi qu’aux marques ayant participé au Pitti Uomo en tant qu’invités spéciaux entre 1989 et 2019 de donner ou prêter un de leur modèle qui avait défilé ou été présenté à Florence. Cent-dix maisons ont répondu à l’appel, tandis que les modèles de dix autres griffes ont été rachetés.

« En recevant tous ces vêtements, j’ai constaté que la mode masculine avait beaucoup plus changé ces 30 dernières années qu’en 150 ans ! Notamment avec l’arrivée en force du sportswear », note Olivier Saillard.

« Ce qui m’a étonné, c’était la variété des propositions. Même un simple costume noir peut être réalisé de mille et une manières, et dans toutes sortes de nuances de noirs. Un costume noir sera en effet très différent conçu par Giorgio Armani ou par Yohji Yamamoto », poursuit le commissaire, qui a profité des fabuleuses collections de peintures du Palais Pitti pour sélectionner des portraits d’hommes des siècles derniers, qui dialoguent avec les vêtements dans une mise en scène raffinée, ajoutant à l’ensemble un caractère très intime.


Les vêtements dialoguent avec les portraits de grands peintres - ph Dominique Muret


Les salles se succèdent comme autant de chapitres d’un livre imaginaire, centrées chacune sur un thème ou une tendance (voyages, explorations, quotidien, salle de bal, etc.), où les vêtements contemporains côtoient une sélection de costumes masculins du XVIIIe siècles issus des collections historiques du Musée de la mode florentin. La préciosité de cette époque, « où l’apparence et la frivolité étaient réservées aux hommes », met bien en évidence le contraste avec l’austérité du costume masculin moderne. « La force de la mode masculine aujourd’hui, c’est qu’elle est très intemporelle », souligne encore le curateur.

Des extraits de textes d’écrivains et de poètes évoquant les habits (Baudelaire, Aragon, Virginia Woolf, Francis Scott Fitzgerald, Oscar Wilde) ainsi qu’une vidéo compilation de tous les défilés organisés par le Pitti Uomo en 30 ans complètent ce parcours, qui offre un panorama inédit de la mode masculine.

Pour donner un petit supplément d’âme à ces vêtements sortis des archives de leurs créateurs, Olivier Saillard a banni les mannequins, préférant montrer les habits tels quels. « Je voulais garder le geste spontané de l’homme qui se déshabille le soir en laissant ses vêtements sur une chaise, tomber par terre ou n’importe où », explique-t-il.


A droite, la silhouette dansante de Victor & Rolf - ph Dominique Muret


Comme gonflés, pantalons et vestes semblent en mouvement. Ici une écharpe en soie, enroulée autour d’un co,l s’envole, là une cravate prend la tangente. Les lacets de deux souliers s’enlacent dans un geste affectueux. Une manche de veste se retrousse, laissant apparaître une chemise bleu ciel. Des chapeaux de paille flottent au-dessus de certaines silhouettes.

Grâce à la générosité des designers, qui ont cédé leurs créations, une donation de l'ensemble de ces vêtements va être faite au Musée de la mode et du costume du Palais Pitti, inséré dans le groupe muséal florentin des Galeries des Offices, constituant ainsi « la première collection de mode masculine contemporaine au monde ». Celle-ci sera complétée chaque saison par de nouveaux modèles que les organisateurs demanderont désormais à leurs invités spéciaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com