×
Publicités

Le Pitti Uomo contraint de renoncer à sa session estivale

Publié le
5 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

"C'est une décision douloureuse mais inévitable", résume le président de Pitti Immagine, Claudio Marenzi, exprimant ainsi la déception de l’organisateur de salons italien. Après avoir repoussé l’édition estivale du Pitti Uomo, rendez-vous référence de la mode masculine à Florence, de juin à début septembre, en raison de la pandémie du coronavirus, Pitti Immagine a dû finalement se résoudre à l’annuler, tout comme ses autres sessions estivales de Pitti Bimbo et Pitti Filati.


La dernière édition de Pitti Uomo en janvier 2020 - Pitti Immagine/AKAstudio - collective


En maintenant à tout prix le rendez-vous du Pitti Uomo cette saison, ses dirigeants souhaitaient envoyer un message positif au marché. Mais plusieurs marques ne partageaient pas ce choix, jugeant le positionnement du 2 au 4 septembre impraticable, voire inutile. Lardini, mais aussi Brunello Cucinelli, poids lourd du salon, avaient annoncé qu’ils ne participeraient pas à cette édition. Jugeant insuffisant le nombre de confirmations arrivées jusqu’ici, et compte tenu des difficultés qui perdurent pour les entreprises du secteur, les organisateurs ont fini par jeter l’éponge.  

Réuni mardi en visioconférence, le conseil d’administration de Pitti Immagine "a délibéré le report des salons physiques à janvier 2021, donnant mandat de concentrer cet été toutes les énergies sur la version entièrement digitale des salons, ouverte à tous les exposants, fort du travail et des investissements effectués pour le lancement de la plateforme Pitti Connect".

Comme le souligne Claudio Marenzi, cette décision a été "dictée par les conditions de difficultés opérationnelles et économiques dans lesquelles se trouve la plus grande partie des entreprises manufacturières et de la distribution - boutiques, grands magasins- et par les incertitudes qui demeurent encore aujourd'hui concernant les modalités de déplacements entre une nation et l'autre, et les dispositions sur les quarantaines qui logiquement conditionnent lourdement les projets des acheteurs internationaux". Des difficultés renforcées par le peu de clarté quant aux aides du gouvernement italien et de l'Europe.

Les dirigeants des salons florentins vont donc se concentrer sur le nouveau site Pitti Connect, qui sera actif à partir de fin juin, début juillet. "C’est beaucoup plus qu’un showroom virtuel", souligne le directeur général de Pitti Immagine, Agostino Poletto. "Il s’agit d’un outil sophistiqué de networking et de marketplace qui permettra aux exposants d’augmenter leur visibilité auprès de dizaines de milliers d’acheteurs qualifiés, d’activer des contacts commerciaux sélectionnés et certifiés, d’être soutenus dans la gestion des commandes et de réaliser des événements et présentations en live".

En particulier, le site proposera "collections et produits présentés selon des parcours thématiques, la promotion de talents émergents, des confrontations sur les thèmes les plus chauds et débattus du moment, des collaborations et partenariats avec des médias et d'autres acteurs de la mode", conclut-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com