×

Le plan d'amplification digitale attire 77 entreprises de mode

Publié le
8 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le besoin était là. Même si depuis de nombreux mois, la majorité des entreprises de mode avaient pris conscience de la nécessité d’accélérer leur transformation numérique, le confinement a été un électrochoc pour le secteur. Les acteurs s’étant engagés sur ce chemin, de l’e-commerce à une stratégie de communication ciblée sur les réseaux sociaux, ont marqué des points auprès des consommateurs. Aussi, lorsque quelques jours après la fin du confinement, la Fédération française du prêt-à-porter féminin a lancé un plan d’amplification digitale, l’initiative a reçu un bel accueil.


Le plan a attiré des marques de différents profils - FFPAPF


Ce PAD se compose de deux volets. Le premier porte sur une subvention directe de 1.500 euros, grâce au soutien du DEFI, en vue d'accompagner le projet d'une entreprise sur l'une des six grandes thématiques identifiées. Et le second donne accès à des services à tarifs préférentiels auprès d’une liste de prestataires de services digitaux.

"Cela a été un exemple de flexibilité de notre côté et du côté des marques. Nous avons mis sur pied ce programme, validé par le Defi, très rapidement durant le confinement car nous avions les échos des marques et des prestataires, souligne Anne-Laure Druguet, qui était la référente sur le projet au sein de la fédération. Et ensuite, les marques ont constitué leur dossier très vite : elles devaient déposer leur projet entre le 1er et le 15 juin. Nous avons eu plus de 120 marques qui ont présenté un projet, et d’autres continuent de nous contacter pour connaître les modalités de la subvention."

Au final, ce sont 77 marques du secteur qui vont bénéficier de cette solution. "Nous avons pu faire plus que prévu initialement en obtenant un renforcement de l’enveloppe allouée. Cela concerne tous les profils de marques qui font partie de la fédération, et qui payent la taxe du Defi. Au niveau des demandes, il y a eu beaucoup de projets pour développer ou renforcer une présence sur une plateforme B2B, comme le New Black, Joor et Typologie. Mais cela concernait aussi l’amélioration de l’e-shop, la professionnalisation des shootings des collections, produits et campagnes et la création de contenus sur les réseaux sociaux."

La Fédération du vêtement masculin a elle aussi mis sur pied un plan, baptisé POD pour plan d'optimisation digitale, soutenu par le Defi. De son côté l'opération a permis d'accompagner 90 marques masculines et enfant.

Face à ce succès, le soutien du Defi devrait être renouvelé pour 2021. L'organisme de soutien de la filière mode travaille d'ailleurs à un renforcement des solutions d'accompagnements des entreprises du secteur sur ce volet digital..
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com