×
5 485
Fashion Jobs
Publié le
15 sept. 2004
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Portugal

Publié le
15 sept. 2004

Industries textiles : Une économie qui devrait renouer avec la croissance… Dans un contexte de rigueur budgétaire, l'économie portugaise a connu un recul sensible de son activité en 2003 : le Produit Intérieur Brut a enregistré un repli de 1,3 % en volume par rapport à 2002. La croissance devrait être de retour en 2004, sous l'impulsion de la reprise des exportations, mais à un rythme inférieur à celui de la moyenne de l'Union européenne. Le textile-habillement constitue une des activités importantes de l'économie portugaise. L'ensemble des effectifs représente ainsi près du quart de celui des industries manufacturières. Ce secteur, essentiellement composé de petites et moyennes entreprises, est concentré dans la région de Porto et Braga, au nord-est du pays. Au cours de l'année 2003, le chiffre d'affaires du secteur textile a accusé un recul de 1,5 % par rapport à 2002.
…tandis que les exportations de linge de maison ont progressé vers la France La production locale de textile amont (fils, tissus) reste insuffisante pour satisfaire les besoins de la confection. Le textile représente ainsi 63 % des importations textile-habillement du Portugal en valeur en 2003. Le premier poste d'importations textiles est celui des articles en coton (20 % des importations textile-habillement en valeur du pays en 2003). Les premiers fournisseurs de textile du Portugal sont l'Espagne (19,6 % des importations textiles en 2003), l'Italie (14,9 %) et l'Allemagne (13,4 %), la France se situant au quatrième rang (9,7 %). Le secteur des textiles de maison est un des secteurs les plus dynamiques du textile portugais. Avec le quart des exportations de l'Union européenne, le Portugal est le premier exportateur de linge de maison de la Communauté. Le Portugal est le troisième fournisseur de la France (derrière la Turquie et le Pakistan), avec l'équivalent de 74 millions d'euros exportés vers l'Hexagone en 2003, contre 68 en 2002.
Industries de l'habillement : Une position concurrentielle qui se fragilise… Le secteur de l'habillement au Portugal est en grande majorité tourné vers l'exportation. La part du Portugal dans les exportations d’habillement de l'Union européenne (intra et extra) s'est élevée à 5,8 % en 2003, ce qui apparaît, au regard de la taille du pays, comme une part importante. A titre de comparaison, la part de l'Espagne dans ces exportations s'est élevée la même année à 5,4 %. Cependant, la position concurrentielle du Portugal, en liaison avec la progression des coûts salariaux, tend à se fragiliser d'année en année, face à la concurrence des pays du Maghreb et d'Europe centrale et orientale. Entre 1990 et 2002, selon les statistiques de l'OMC, la part du Portugal dans les exportations mondiales d'habillement est passée de 3,2 % à 1,4 %. Face à cette perte de compétitivité, les confectionneurs portugais cherchent de plus en plus à intégrer la distribution en proposant de véritables collections distribuées en magasins propres, de façon à se démarquer d'un simple rôle de sous-traitant. Au demeurant, le dynamisme du voisin espagnol limite considérablement les possibilités d'expansion des chaînes portugaises.
…et une distribution en pleine mutation Les exportations vers la France sont principalement composées de vêtements maille (332 millions d'euros en 2003), les exportations de vêtements tissés étant plus faibles (134 millions d'euros). Le Portugal est ainsi le cinquième fournisseur de la France en vêtements maille, derrière l'Italie, la Chine, la Turquie et le Maroc. En 1998, le Portugal occupait encore le deuxième rang des fournisseurs de la France en vêtements maille derrière l'Italie. Du côté des importations, l'Espagne est le premier fournisseur du Portugal avec une part de 49,7 % dans l'ensemble des importations d'habillement. La France est en deuxième position (15,4 % des importations). La croissance économique du Portugal dans les années quatre-vingt dix a permis d'augmenter le revenu des ménages et a favorisé l'essor d'une classe moyenne. Si les détaillants indépendants représentent encore la première forme de commerce, la distribution a beaucoup évolué ces dernières années. Les centres commerciaux qui connaissent un développement rapide ont permis aux chaînes spécialisées d'augmenter le nombre de leurs points de vente (Macmoda, chaîne portugaise qui domine le marché national, mais également, Zara, Bershka, ou Mango, sans oublier H et M).
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2004 IFM Paris

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com