×
Publicités
Publié le
1 sept. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Printemps a trouvé son nouveau président

Publié le
1 sept. 2020

Le Printemps a trouvé le successeur de Paolo de Cesare, qui a quitté le groupe fin février. L'enseigne de grands magasins française fondée en 1865 par Jules Jaluzot, et propriété depuis 2013 de la société luxembourgeoise Disa représentant un fonds d'investissement regroupant des investisseurs qataris, annonce la nomination au poste de président de Jean-Marc Bellaiche. Celui qui était depuis mi-2018 le directeur général Partenariat et Stratégie de la licorne française Contentsquare va prendre ses nouvelles fonctions début octobre.


Jean-Marc Bellaïche - DR


Le dirigeant de 50 ans a auparavant passé une vingtaine d'années au sein de l'agence de conseil Boston Consulting Group (BCG) où, en tant que senior partner, il a mené les projets sur le retail mais aussi sur les univers de la mode, du luxe et de la beauté. En 2014, il a rejoint le géant américain de la joaillerie Tiffany&Co en tant que vice-président en charge de la stratégie et du développement d'activité hors joaillerie.

"Fort des compétences qu’il a acquises au cours des années passées au sein du Boston Consulting Group, Tiffany et Contentsquare, Jean-Marc est un dirigeant chevronné avec une expérience multifacette unique qui permettra de relancer la croissance et d’accélérer l’internationalisation et la digitalisation du groupe Printemps", explique le conseil de supervision du Printemps dans un communiqué.

Le groupe Printemps comprend bien sûr le réseau de 19 grands magasins et le nouveau site internet du Printemps, mais aussi huit magasins Citadium ainsi que les sites Place des Tendances et Made in Design. Au total, ce sont 3.000 salariés qui travaillent dans le groupe. Celui-ci revendique un chiffre d'affaires annuel de 1,7 milliard d'euros. Le lancement de son site marchand et le développement de ses concepts à l'international devaient permettre au groupe de développer son activité avec la crise.

Reste à voir quels seront les axes choisis par Jean-Marc Bellaiche pour consolider l'activité du groupe. Le défi est de taille. Entre changements de mode de consommation et absence prolongée des touristes internationaux, source incontournable de l'activité et de la pérennité des grands magasins parisiens, c'est actuellement tout un modèle économique qui est fortement remis en question.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com