×
Publicités
Publié le
21 sept. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Printemps Haussmann dévoile son 7e Ciel, dédié à la mode circulaire

Publié le
21 sept. 2021

Fermé au public depuis les années 60, c'est un nouvel étage complet qui renaît au dernier niveau du Printemps Haussmann. Ce 21 septembre, le grand magasin parisien inaugure le 7e Ciel, un espace de 1.300 mètres carrés qui entend concrétiser son virage responsable et ainsi mettre en lumière des initiatives mode et lifestyle plus durables ou circulaires. Rénové dans un esprit brut parsemé de touches artistiques, le lieu se décompose en deux espaces délimités par les constructions Eiffel que sont la coupole Binet et le pont d'Argent. Celles-ci sont attenantes à l'historique brasserie du Printemps, installée depuis plusieurs décennies sous la coupole Charras.


12.000 oiseaux en origami réalisés par Charles Kaisin coiffent le pont d'Argent. - Romain Ricard


"Il a fallu neuf mois pour mettre à nu la structure et réalisé les travaux. Tout cela avec le Covid. Mais nous sommes très fiers de pouvoir présenter cet espace que personne n'avait vu ainsi depuis des décennies", expliquait ce mardi matin Stéphane Roth, directeur général marketing et communication. Sur les 650 mètres carrés qui composent le pont d'Argent tout en poutres métalliques et murs en brique (qui a par le passé servi d'auditorium et de bureaux), s'est installé "Second Printemps". Il s'agit d'une offre de mode vintage, au positionnement créateur et luxe, répertoriant des iconiques et des intemporels, comme le sac Kelly d'Hermès ou le smoking Saint Laurent. Pour la curation de ces pièces, le grand magasin s'est associé à Marie Blanchet et son collectif d'experts vintage.

"Second Printemps" abrite également un service de rachat direct de seconde main. Les visiteurs sont invités à présenter les pièces qu'ils ne portent plus. Si elles correspondent au positionnement et sont sélectionnées, un prix de rachat est proposé dans les 24h. S'il accepte, le client est ensuite crédité d'un bon d'achat à valoir dans les magasins Printemps.

Cet espace est mis en valeur par les oeuvres des artistes Charles Kaisin et Jordane Saget. Tournant cet espace vers l'extérieur, il faut noter que dans la continuité du Pont d'Argent se déploie une terrasse panoramique dominant les toits et les monuments de la capitale, où est installée une offre de restauration.


Installation réalisée à partir de matières recyclées par Atelier Laps, qui évoque un ruban rappelant le signe "infini" - Romain Ricard


Sous le dôme de verre, totalement transparent puisque sans vitraux peints, on retrouve une sélection de marques de mode, de soins et de lifestyle qui font la part belle à l'upcycling, la réparation, la personnalisation ou l'occasion.

On distingue tout d'abord huit alcôves périphériques où sont installés la mode et les accessoires de Françoise Paris, les services de Tilli (réparation et upcycling), les spécialistes de la rénovation de baskets Docteur Sneaker, le workwear de Brut, la garde-robe enfantine de Bonâge, la marque de vintage upcyclé Relique, les vêtements soigneusement chinés par Nuovo et les objets artisanaux de Beau. L'e-shop Made In Design, qui appartient au groupe Printemps, dispose aussi d'un espace de vente.

"Nous avons neuf pop-ups en forme d'alvéoles, dans cet espace brut, explique Karen Vernet, directrice de l'offre du Printemps. Notre volonté était de présenter une diversité d'offre et de savoir-faire. Vous allez avoir du vintage des années 70 proposé par Relique qui va côtoyer ce qui se fait certainement de mieux en termes de workwear avec Brut. C'est cet éclectisme, dans un lieu chargé d'histoire qui fait la différence dans notre proposition. Et tous les deux ou trois mois nous proposerons de nouvelles découvertes".

En plein centre, sous la coupole, se déploient en outre des tables accueillant une ribambelle d'acteurs comme l'Atelier Emmaüs (mobilier upcyclé), Comptoir des Teintures (linge de maison chiné), Puzzup (puzzles fabriqués en France), les assiettes customisées de Furieuse, l'argenterie personnalisée de Monette, les tampons et serviettes hygiéniques en matières végétales bio de Flo, ou encore les cosmétiques bio de Biovive, le maquillage vegan de Zao Makeup et les parfums d'Hermetica, Essential Parfum et J.U.S.

Avec cette offre nouvelle pour le Printemps, la direction affiche clairement son ambition d'attirer dans ses murs une clientèle plus jeune pour qui la consommation de vintage et de seconde main fait partie des usages établis.

Dans cette volonté de s'orienter vers un commerce plus vertueux, ce 7e Ciel a été accompagné début septembre par le lancement d'un label éthique propre au Printemps. Intitulé "unis vers le beau responsable", il a pour ambition d'aider les clients à se tourner vers des produits plus durables.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com