×
7 052
Fashion Jobs

Le Printemps se relance à la conquête de l’international

Publié le
today 15 mai 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Détenu depuis 2013 par des investisseurs qataris, le groupe Printemps nourrit de fortes ambitions, dont celle de doubler ses ventes d’ici 2030 pour atteindre 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Pour cela, se développer à l’étranger représente un pilier majeur, selon son président, Paolo de Cesare, qui a annoncé ce 15 mai lors d’une conférence de presse l’installation du Printemps à Doha, au Qatar, ainsi que dans la métropole italienne de Milan en 2021.


Le futur projet de l'Oasis à Doha, dans lequel s'inscrira le Printemps - Redco Construction


Il s’agit d’une reconquête pour le grand magasin, qui a par le passé su briller hors de ses frontières. Dans les années 1980, le Printemps avait amorcé une percée à l’international en ouvrant des magasins dans différentes régions, au Moyen-Orient et en Asie notamment. En 2017, il était contraint à fermer sa dernière unité implantée au Japon, à Ginza.

Pour maîtriser cette nouvelle expansion, Paolo de Cesare précise que ces ouvertures à l’étranger s’opéreront toutes en direct et chaque magasin sera piloté par un manager du Printemps et non par un franchisé. Le grand magasin de Doha investira un vaste complexe mixte nommé L’Oasis, qui mêle hôtel, cinéma et offre de loisirs. Le Printemps y occupera trois étages et s’étendra sur 30 000 mètres carrés, ce qui constituera son second plus grand magasin après le navire amiral d’Haussmann et ses 45 000 mètres carrés. L’assortiment sera tourné vers une offre luxe.

L’adresse milanaise exacte du Printemps n’a pas été dévoilée, mais celle-ci se situera à proximité immédiate de la Galerie Vittorio Emanuele II, au centre-ville. Dans le quartier, un des projets immobiliers en cours qui pourrait correspondre serait celui de « The Medelan », à savoir la requalification d'un palais qui abritait auparavant la banque Credito Italiano, sur la piazza Cordusio. Devant aboutir en 2021, il doit accueillir des commerces au rez-de-chaussée, dont de nouveaux formats devant faire leur entrée sur le sol italien. Milan apparaît comme une terre de conquête pour les grands magasins français puisque les Galeries Lafayette doivent également y ouvrir un grand magasin en 2021 au sein du futur centre commercial Westfield, en bordure de la ville.

« Nous n’irons nous installer que dans des emplacements à fort trafic en cœur de ville, décrit Paolo de Cesare. Mis à part Doha, nous nous tournerons vers des emplacements plus petits, de l’ordre de 2 500 mètres carrés comme notre magasin du Louvre, qui montre de très fortes performances puisqu’à lui seul, il réalise un tiers des ventes du magasin d’Haussmann ». Le magasin de Milan se conformera à ce format.

Restant flou sur les prochaines implantations ou continents visés, le dirigeant conclut néanmoins sur son intention d’ouvrir d’ici 2030 de cinq à dix magasins hors de France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com