×
Publicités
Publié le
13 févr. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le prix LVMH a élu ses 30 finalistes

Publié le
13 févr. 2014

Trente créateurs émergents ont été retenus pour la première édition du LVMH Prize, qui fête sa première édition ce printemps. Le nombre de dossiers reçus s’élève à 1221 depuis la fermeture des candidatures le 2 février dernier. Ils seront tous à Paris le 26 février prochain afin de rencontrer le jury de quarante professionnels du secteur, qui aura la tâche de nommer les 10 meilleurs d'entre eux avant la finale en mai prochain.

A la clé pour le gagnant: une dotation de 300 000 euros accompagnée d’une aide personnalisée au développement de son entreprise par une équipe dédiée au sein de LVMH pendant un an à compter de la remise du LVMH Prize. "J'ai été très impressionnée par le nombre et la qualité des dossiers reçus, a déclaré Delphine Arnault, qui supervise le comité de sélection du LVMH Prize. Le fait de postuler via le site internet du Prix a permis à des créateurs du monde entier d'envoyer leur candidature. Comme nous l'espérions, ce mode de sélection nous a permis de découvrir de nouveaux talents, pour certains peu connus. J'ai hâte de les rencontrer en personne les 26 et 27 février à Paris et je leur souhaite à tous bonne chance !"

Yang Li printemps-été 2014. Photo PixelFormula


Les talents retenus sont originaires d'Inde, de Chine, de Russie, du Canada, du Portugal, d'Israël, du Nigeria, de Haïti, de Corée, d'Ukraine, de Belgique, d'Italie, des Pays-Bas, de France, de Grande-Bretagne et des Etats-Unis. "Certains ont produit deux collections tout juste, d'autres sont plus aguerris, quoique encore jeunes dans la profession", estime le communiqué officiel.

Cinq d’entre eux sont des créateurs menswear, comme Craig Green et Christopher Shannon (Londres), l’Américain Tim Coppens ou l’Allemand Tillmann Lauterbach (photo).

Tillmann Lauterbach automne-hiver 2014/2015. Photo PixelFormula



Certains opèrent dans le menswear et le womenswear comme Honest By, le collectif anversois instigué par Bruno Pieters ou l’Australien Yang Li, qui défile désormais au calendrier parisien du womenswear (photo). A noter la présence de Minju Kim dans cette shortlist, diplômée de l’Académie d’Anvers et finaliste du prix H&M 2013. Ainsi que de deux designers en provenance de Lagos (Nigeria), répondant aux noms de Maki Oh et Orange Culture.

Signe du caractère international du prix, seuls trois créateurs basés à Paris ont été retenus: Atto, un jeune label notamment dessiné par le nouveau DA de Paco Rabanne, Julien Dossena (ex-Balenciaga, ndlr), Tillmann Lauterbach et Jacquemus. Les New-yorkais de Creatures of the Wind et Suno (tous deux soutenus par le CFDA) ainsi que Hood by Air sont présents dans la liste, ainsi que plusieurs talents issus de la London Fashion Week: Simone Rocha, Thomas Tait, J. JS Lee et les duos de designers Meadham Kirchoff, Marques’Almeida et Ostwald Helgason.

Le second prix instauré par le numéro 1 mondial du luxe, le prix des diplômés, a reçu plus de 450 candidatures venant d'écoles internationalement renommées telles que la Central Saint Martins, Parsons, l'IFM, le Bunka Fashion College de Tokyo, La Cambre à Bruxelles, Polimoda, etc. Les étudiants désireux de concourir pour ce prix ont encore un mois pour s'inscrire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com