×
7 078
Fashion Jobs

Le programme IFM Labels révèle sa promotion 2020 de créateurs

Publié le
today 21 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le dispositif IFM Labels, qui propose chaque année depuis 2011 à six jeunes créateurs un accompagnement pour développer leur marque, vient de dévoiler les noms de sa promotion 2020. Créé à l'initiative de l'Institut français de la mode et soutenu par le Défi, la FHCM, la FFPAPF et Bpifrance, ce programme a notamment permis de soutenir des labels comme Jacquemus, Koché ou encore Marine Serre. Pour sa neuvième promotion, l'IFM a ainsi retenu Hed Mayner, Ludovic de Saint Sernin, Spencer Phipps, Happy Haus, Mister K, et Coltesse.


Hed Mayner - Printemps-été - Homme - Paris - © PixelFormula


Trois des six noms retenus sont déjà inscrits au calendrier officiel de la Fashion Week de Paris. Hed Mayner, finaliste du grand prix de l'ANDAM 2018 et récent lauréat du prix LVMH Karl Lagerfeld en septembre dernier, défile depuis plusieurs saisons à Paris. Adepte des coupes larges, l'Israélien qui propose un vestiaire masculin à la fois fluide et oversize va donc bénéficier de l'aide de l'IFM, en plus des 150 000 euros et de l'accompagnement de LVMH qu'il a remporté il y a quelques semaines.


Ludovic de Saint Sernin - Printemps-été - 2020 - Homme - © Ludovic de Saint Sernin


Ludovic de Saint Sernin, qui a fait ses armes chez Saint Laurent et Balmain, a fait sensation pour son premier défilé officiel dans le calendrier de la Fashion Week en juin dernier. Sur les toits du Centre Pompidou, le jeune designer avait proposé une trentaine de looks parfaitement maîtrisés et fidèles à son univers où les corps fascinent, entre sensualité minimaliste et érotisme revendiqué. L'Américain Spencer Phipps quant à lui, revendique une masculinité différente. Particulièrement concerné par l'écoresponsabilité, son label Phipps met notamment l'accent sur l'esprit workwear avec un vestiaire aux inspirations utilitaires et sportives.


Phipps - Printemps-été - 2020 - Homme - Paris


À leurs côtés se trouvent les marques Happy Haus, Mister K et Coltesse. La première, Happy Haus, est née de l'initiative de Sandy Chagnaud qui propose des pièces féminines, décontractées et hors des saisons. Tout comme Phipps, l'empreinte environnementale de la marque une préoccupation primordiale dans la démarche de Happy Haus.

Mister K est un projet porté par Charlotte Husson depuis 2015. La jeune femme, formée au Studio Berçot, propose du prêt-à-porter féminin et des accessoires et reverse 5 % de ses bénéfices à la recherche contre le cancer, elle-même ayant été atteinte de cette maladie en 2013.

Coltesse enfin, est née sous l'impulsion de Florent Coltesse en 2012. La marque masculine offre des pièces minimalistes au sens du détail maîtrisé permettant ainsi de créer une vestiaire casual mais habillé. Elle dispose notamment d'un studio-boutique situé 10 cour du Marché Saint-Antoine, dans le XIIème arrondissement à Paris.

Pour présenter sa candidature à cette sélection, chaque marque doit exister depuis au moins trois saisons et réaliser un chiffre d'affaires annuel de plus de 100 000 euros, dont 40 % à l'international. Un moyen de prouver que la marque maîtrise sa chaîne de production et ses livraisons. L'IFM privilégie également la présence d'un tandem à la tête du label, avec une autre personne en charge de la partie commerciale de la marque. "L'objectif est d'aider les jeunes labels à se professionnaliser, de partager leurs expériences avec les autres participants et de trouver avec les experts qui les accompagnent, des solutions opérationnelles aux défis qu'ils ont à relever", précise Patricia Romatet, responsable du programme IFM Labels.

La promotion 2019 avait réuni Alice Balas, AfterHomeWork, Atlein, Louis-Gabriel Nouchi, Make my Lemonade et Marine Serre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com