×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
22 juil. 2022
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le ralentissement de la croissance en 2023 pénalisera la réduction du déficit, annonce le ministère des Finances

Par
Reuters
Publié le
22 juil. 2022

PARIS (Reuters) - La croissance économique française va considérablement ralentir l'année prochaine en raison des risques géopolitiques, repoussant à plus tard les perspectives d'amélioration des finances publiques, a dit jeudi le ministère des Finances.


Bruno Le Maire



Révisant ses prévisions à long terme, le ministère a dit anticiper un ralentissement de la croissance à 1,4% en 2023 après 2,5% cette année.

"Les incertitudes géopolitiques sont majeures, sur l'énergie comme sur les échanges commerciaux," a dit le ministre des Finances Bruno Le Maire à la presse, évoquant le risque de coupure du gaz russe, les confinements en Chine et le ralentissement de l'économie européenne.

La croissance devrait accélérer progressivement à 1,8% en 2027 lorsque l'économie bénéficiera des effets des réformes, anticipe-t-il. La croissance moins élevée que prévu anticipée pour l'année prochaine aura des répercussions sur la réduction du déficit public qui n'évoluera pas l'année prochaine et représentera toujours 5% du produit intérieur brut avec un retour en-deçà de 3% d'ici 2027.

Un tel objectif serait tenu en maintenant la hausse des dépenses publiques à une moyenne de 0,6% au cours des cinq prochaines années, a dit Bruno Le Maire. "Il faut que la croissance nationale augmente plus vite que la dépense publique", a-t-il ajouté.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.

Tags :
Industrie