×
Publicités
Publié le
30 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le restaurant Gucci de Beverly Hills décroche sa première étoile au guide Michelin

Publié le
30 sept. 2021

Début 2020 à Los Angeles, ouvrait, juste avant l’explosion de la pandémie du Covid 19, la deuxième table Gucci Osteria, avec, en maître penseur, le chef star Massimo Bottura (à la tête d’un premier restaurant Osteria Francescana en 1995), et en chef exécutif l’italien Mattia Agazzi. Un an et demi plus tard, le restaurant de Beverly Hills vient d’être sacré par le guide rouge et de recevoir sa première étoile. 


Le restaurant Gucci Osteria à Beverly Hills


Imaginé en 2018, le partenariat entre la marque italienne de luxe et le chef Bottura naît d’une idée du PDG Marco Bizzarri et du directeur artistique Alessandro Michele qui ouvrent alors un premier restaurant à Florence, au dernier étage du Palazzo della Mercanzia, qui abrite alors le Musée Gucci et le Gucci Garden Galleria. Alessandro Michele s’attèle alors au décor, un ensemble de salons mêlant rouge vif et nuances de vert pâle, avec des tables en marbre et des assiettes vintage. Le menu du Gucci Osteria mise sur des plats contemporains tels que des burgers, des tortellini et des lobster rolls (entre 25 et 45 euros), complétés par trois menus signature (à partir de 150 euros). Une carte consacrée dès novembre 2019 par un premier macaron au Guide Michelin.
 
Pensé dans le même esprit, le restaurant Gucci de Beverly Hills, sur Rodeo Drive, s’ouvre lui sur le toit-terrasse au-dessus de la boutique, et propose, dans les mêmes nuances qu’en Italie, un salon aux canapés capitonnés rouges et une terrasse en extérieur, le menu étant twisté d’une touche californienne.


Les petits fours du Gucci Osteria à Beverly Hills


L’aventure gastronomique de la maison Gucci ne devrait pas s’arrêter là, puisqu’une nouvelle table est d’ores et déjà annoncé à Tokyo, dans le quartier de Ginza, annonçait le chef Massimo Bottura en 2020.
 
On ne compte plus le nombre de tables désormais ouvertes par les griffes de luxe, du pop-up dinner Bottega Veneta à Miami au Café Madang Hermès à Séoul et Jacquemus à Paris. Début juin, c’est Dior qui annonçait l’ouverture de son premier restaurant parisien situé à l’intérieur du siège rénové de la maison de luxe (30, avenue Montaigne). Une table qui devrait faire parler, le chef médiatique Jean Imbert, fraîchement nommé au restaurant du Plaza Athénée, ayant été appelé pour signer la carte en cuisine. 
 
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com