×
7 115
Fashion Jobs

Le salon Traffic a trouvé son rythme

Publié le
today 2 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La quatrième édition du salon Traffic, dédié aux services pour les marques, annonce avoir à nouveau franchi la barre des 2 000 visiteurs lors de son édition tenue les 20 et 21 mars au Carreau du Temple (Paris IIIe). Un niveau similaire à celui atteint l’an passé qui témoigne de la place que le rendez-vous s’est rapidement faite dans l’agenda des marques.


Traffic


Près de 80 exposants participaient à cette édition, proposant une vision plus ouverte, moins cloisonnée dans sa scénographie et sans doute plus en phase avec l’atmosphère générale du rendez-vous, professionnel et chaleureux. Les cinq univers (Retail, Marketing, International, Fashiontech et Ressources Humaines) ont notamment connu une première journée particulièrement active, tandis que les 65 ateliers organisés autour d'une centaine d’experts ont affirmé leur position de point central de l’événement.

La section technologique a une fois de plus beaucoup attiré les regards, de par sa position centrale, ainsi que grâce au Forum Innovation dédié à l’expérience client. Traffic offrait aux visiteurs professionnels une vue d’ensemble des différents défis posés par la dite « Fashiontech », de la blockchain au commerce conversationnel, en passant par la digitalisation des boutiques et bien sur l’intelligence artificielle au service des marques.

Le salon a par ailleurs été le théâtre d’une série de conférences thématiques. Bpifrance a ainsi profité de l'événement pour lancer son appel à candidature pour la première promotion de son accélérateur mode et luxe, l'un des projets emblématiques du Contrat de Filière signé en janvier dernier. La Fédération française du prêt à porter féminin (FFPAPF), organisatrice de Traffic, a pour sa part présenté son « Guide pour une chaîne d’approvisionnement durable », financé par le Défi et réalisé avec la Fédération de la maille et de la lingerie et la Fédération du vêtement masculin. Et, là encore, la technologie a été largement abordée, avec notamment la présentation remarquée de Joe Jensen, vice-président d'Intel et chef de sa division Retail Solutions, qui a répondu aux questions de FashionNetwork.com.


Traffic


Côté visiteurs, la Fédération relève la présence de grands groupes et grandes marques parmi lesquels Kering, Dior, Chanel Chloé, Le Bon marché, Carrefour, Le Coq Sportif, Lacoste, Swarovski, Sandro, Vivarte, uu encore Etam, Carrefour, Petit Bateau, Pimkie, Kenzo, Merci, Tara Jarmon, Mellow Yellow et A.P.C.

« Traffic s’est installé comme une marque et un rendez-vous pour notre écosystème. Le salon apporte des réponses concrètes aux nouveaux challenges des marques de mode », se félicite Pierre-François le Louët, président de la FFPAPF. Le directeur du rendez-vous, Guillaume Lambert, retient pour sa part que « la quatrième édition a tenu ses promesses et offre un large éventail de solutions opérationnelles et de réflexions prospectives sur l’avenir du secteur, tout en gardant les échanges humains au cœur de l’industrie de la mode ».

Une prochaine édition de Traffic, la cinquième, est d’ores et déjà annoncée pour mars 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com