×
5 388
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
4 janv. 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le showroom Sphère, de retour en janvier avec sept créateurs

Publié le
4 janv. 2022

En parallèle de la Fashion Week masculine de Paris, les acheteurs ne manqueront pas de faire un tour au Palais de Tokyo pour y découvrir, comme à chaque saison, le travail des jeunes stylistes les plus prometteurs de la scène parisienne au sein de Sphère. Sept marques ont été sélectionnées cette saison par ce showroom opéré par la Fédération de la haute couture et de la mode (FHCM) avec le soutien du DEFI et de L’Oréal Paris. Arturo Obegero, EgonLab, LGN Louis Gabriel Nouchi, Rier, Valette Studio, Uniforme et Lukhanyo Mdingi y présenteront leur collection de l'automne-hiver 2022/23 du 19 au 23 janvier.


Un look pour l’été 2022 signé par le Sud-AfricainLukhanyo Mdingi - Lukhanyo Mdingi


Ces jeunes marques ne sont pas totalement des inconnues puisque la plupart ont déjà participé à Sphère et beaucoup sont présentes au programme officiel parisien des défilés ou des présentations de la Fashion Week masculine.

Seul le Sud-Africain Lukhanyo Mdingi intègre pour la première fois le showroom. Vainqueur du Prix Karl Lagerfeld/Mention Spéciale du Jury décerné lors du Prix LVMH 2021, il fera aussi à cette occasion ses premiers pas dans le calendrier des présentations de la Semaine parisienne.

Basé au Cap, le styliste a créé sa maison en 2015, s’appuyant sur l’artisanat local qu’il réinterprète dans un esprit contemporain en travaillant notamment les pièces en maille. Il se distingue pour son engagement social en collaborant pour chacune de ses collections avec des associations ou des organisations locales, promotrices de techniques textiles ancestrales. En 2021, il a notamment été sélectionné pour participer au programme The Vanguard, l’incubateur de talents du site e-commerce de luxe Net-a-Porter.

Parmi les autres heureux élus de Sphère en janvier, Louis-Gabriel Nouchi est le seul à avoir participé également à la dernière session de septembre, ainsi qu’à celle de juin. Sorti de l’Ecole nationale supérieure des arts visuels de La Cambre à Bruxelles en 2014, le jeune créateur français a lancé sa marque d’habillement masculin, LGN, avec le soutien du groupe immobilier Duval fin 2017.

Depuis, il a lancé son e-shop, étoffé son univers et ouvert une première boutique en propre à Paris, où il propose un sportswear raffiné aux belles coupes, avec une vraie recherche dans les détails et les matières. Le styliste, qui pilote aussi la marque chinoise Joeone, défile depuis quelques saisons dans la capitale. Son prochain show est prévu le samedi 22 janvier.

Autre français, le label EgonLab fréquente Sphère depuis plusieurs saisons déjà, comme en juin dernier. Fondé en janvier 2019 par Florentin Glémarec et Kévin Nompeix, il va débuter sur les podiums parisiens en ouverture de la prochaine Fashion Week, le mardi 18 janvier.

La marque, qui propose un vestiaire masculin aux influences 
streetwear, s’adresse aussi à la femme. Elle a décroché l’an dernier le prix Pierre Bergé (celui du label créatif) du concours de l’Andam et figure parmi les finalistes du prix Woolmark 2022.


Une création du duo d'Uniforme, Hugues Fauchard etRémi Bats, pour l'été 2022 - uniforme-paris.com


Tout comme Valette Studio et Arturo Obegero, Uniforme aussi figurait dans la sélection de Sphère de juin. Cette marque pour hommes, prônant "un minimalisme conscient" avec "ses silhouettes polyvalentes inspirées des classiques du passé", a été créée en février 2018 sous l’égide de deux ex-étudiants du Studio Berçot: Hugues Fauchard, passé chez Carven et Lanvin, et Rémi Bats, ancien assistant chez Hermès et Ami.

Depuis le début, le duo affirme son ancrage dans le made in France créatif et haut de gamme. Une démarche qui s’est renforcée fin 2020, depuis qu'il a quitté Paris pour s’implanter en Vendée, au plus près de ses fournisseurs.

Originaire de Caen, Pierre-François Valette a intégré la Semaine masculine parisienne en janvier 2021 via une présentation digitale avec Valette Studio, la griffe qu’il a fondée à Paris en 2020. Après des études de droit, le créateur s’est reconverti dans la mode en intégrant l’Ecole de la Chambre syndicale de la couture parisienne et en faisant ses classes dans le studio d’Isabel Marant, avant d’être enrôlé au programme de formation de la maison Saint Laurent. Il privilégie un vestiaire masculin inspiré d'un esprit tailleur, retravaillant les classiques, tout en valorisant les techniques traditionnelles et les artisans avec lesquels il collabore.
 
L’Espagnol Arturo Obegero a également fait ses premiers pas dans le calendrier parisien avec une vidéo en janvier 2021, tout juste un an après avoir lancé sa marque depuis son atelier dans la banlieue parisienne. Originaire de Tapia de Casariego, dans la région des Asturies, il a appris la coupe et le patronage en Espagne, avant d’intégrer la prestigieuse école Central Saint Martins à Londres, dont il est sorti diplômé en 2018, se formant ensuite chez Lanvin. S'inspirant de la danse, en particulier du flamenco, privilégiant le noir et le surréalisme, il s’inscrit dans une démarche durable confectionnant ses modèles à partir de tissus de stocks dormants. Ses créations composent un vestiaire romantique, sensuel et austère pour hommes et femmes.

La maison Rier a vu le jour en 2018 et participé à Sphère début 2020. Elle figurait dans les demi-finalistes du prix LVMH l’an dernier. Son fondateur, l’Italien Andreas Steiner, provient de la petite ville de Castelrotto située dans le territoire montagnard du Trentin-Haut-Adige, au nord de la Botte. Sorti diplômé de l’Istituto Europeo di Design, il a travaillé douze ans pour de grandes griffes telles que Prada, Miu Miu et Louis Vuitton, avant de fonder la marque qui porte le nom de sa mère, s’inspirant des savoir-faire locaux de sa région natale. Résultat: des collections réalisées dans des matières naturelles relisant l’héritage tyrolien pour proposer des vêtements haut de gamme unisexes fabriqués entre l’Italie, l’Autriche et la France par des artisans locaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com