×
5 834
Fashion Jobs
MAJE
Responsable Production Accessoires - CDD H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit - PAP Homme Premium (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Planification - PAP Femme Maison Française de Luxe (F/H) CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus Collection Créateur - PAP Luxe (H/F)
CDI · PARIS
EKYOG
Directeur Generale
CDI · PARIS
CLAUDIE PIERLOT
Gestionnaire de Stocks H/F
CDI · PARIS
BONPOINT
Gestionnaire de Stock / Conseiller de Vente - Flagship F/H
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
CONFIDENTIEL
Directeur Des Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial & Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
BALMAIN
Coordinateur.Rice Transport Amont ou Aval H/F
CDI · PARIS
MAISON CLOSE LINGERIE
Responsable Des Ventes Wholesale International
CDI · MARSEILLE
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires Cuirs H/F
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Chef de Produit
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Des Ventes H/F
CDI · AMIENS
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Des Ventes H/F
CDI · LILLE
LACOSTE
CDI - Senior Demand Planner Emea jv &Amp; Partners F/H
CDI · PARIS
TAPE À L'OEIL
Chargé de CRM H/F
CDI · WASQUEHAL
GROUPE IKKS
Chargé(e) de Paramétrage (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
BLUE BOX
Responsable de l’Identité Visuelle et Merchandising France H/F
CDI · L'UNION
BLUE BOX
Directeur Retail France H/F
CDI · L'UNION
BLOCH CONSULTING
Responsable Régional Partners Lacoste (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
17 avr. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le site de production de Ferré menacé de fermeture

Publié le
17 avr. 2012

Convoqués lundi par Paris Group, la société de distribution de Dubaï qui a racheté Gianfranco Ferré l’an dernier, les syndicats du site de Bologne et la société ITC qui produit la première ligne (femme) de la griffe, ont été mis devant le fait accompli. Le repreneur leur a annoncé son intention de suspendre une grande partie du personnel jusqu’en décembre. "Etait concernée toute la partie du développement du produit, modélisme, dessins, construction des prototypes, etc. Les nouveaux propriétaires nous ont dit qu’ils voulaient confier ces activités à des fournisseurs externes jusqu’en décembre… Autant démanteler tout de suite l’établissement ! Ce choix viole clairement les engagements pris par Paris Group lors de son rachat de la griffe qui s’accompagnait d’un plan biennal de relance. Il est évident que l’objectif final est d’exploiter uniquement le nom de Gianfranco Ferré avec un produit moyen de gamme, qui ne sera plus italien", dénonce Roberto Guarinoni, syndicaliste CGIL en charge du dossier.


Collection Ferré automne-hiver 2012/2013. Photo Pixel Formula

La démarche est d’autant plus curieuse, qu’en novembre, ce groupe qui appartient à la famille Sankari, avait annoncé vouloir investir 100 millions d’euros et créer un "pôle de Luxe Mode", tout en confirmant sa volonté de "maintenir la production en Italie", à travers "le développement du site de production ITC".

Sur les 63 employés que comptait le site au moment du rachat, huit cadres, tous responsables d’activités fondamentales pour les prototypes, ont démissionné sans être remplacés. Six personnes ont été placées au chômage technique et 23 autres devraient suivre à leur tour. Le personnel de Bologne s’est donc mis en grève pendant deux heures ce mardi. Dans la journée, "les propriétaires ont fait savoir qu’ils suspendaient leur décision", indique Roberto Guarinoni. Sollicité, Paris Group n’a pas souhaité s’expliquer.

Après avoir été placé par le gouvernement pendant deux ans sous une procédure de tutelle administrative en raison de graves problèmes financiers, Gianfranco Ferré avait été racheté en mars 2011 à certaines conditions. L’accord de vente prévoyait en effet un plan de relance, dont aucun point n’a été appliqué jusqu’ici. Alarmés, fin 2011, les trois commissaires nommés par le gouvernement pour gérer l’entreprise lors de sa mise sous tutelle, ont demandé à la justice "la saisie préventive de la marque". En mai, le tribunal d’Isernia devra statuer sur cette requête. En attendant, une rencontre est prévue cette semaine avec les syndicats à propos cette fois du siège milanais de Ferré, semble-t-il, lui aussi en proie aux difficultés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com