×
Publicités
Publié le
16 nov. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Slip Français veut mettre son réseau d'ateliers au service des marques

Publié le
16 nov. 2022

Après avoir construit autour de sa marque un solide réseau de fabricants tricolores, Le Slip Français entend mettre cet écosystème au service des autres marques d'habillement et d'accessoires. Baptisé Les Ateliers du Slip, le projet fait actuellement l'objet d'une levée de fonds de 3 millions d'euros auprès des particuliers. En quelques jours, un demi-million d'euros ont déjà été réunis.


Guillaume Gibault (Le Slip Français) entouré de Bruno Le Maire (ministre de l'Economie) et Martin Brevart (entreprise Lemahieu, fournisseur du Slip Français) sur "l'Usine du Futur" à MIF Expo le 10 novembre 2022 - MG/FNW


"Les Ateliers du Slip ont vocation à accompagner tous les donneurs d'ordre, de tous niveaux de gamme, dans leur organisation", a indiqué le dirigeant du Slip Français le 10 novembre à l'occasion du salon MIF Expo. "Que ce soient les marques de mode ou de grande distribution, des spécialistes du vêtement de travail, des accessoires ou du linge de maison. Nous allons leurs mettre à disposition tout notre réseau de partenaires pour que ces marques puissent refabriquer en France".

Pour sa production, Le Slip Français emploie à ce jour, à équivalent temps plein, 220 personnes via 29 ateliers. Huit de ces fabricants-partenaires ont décroché la certification Origine France Garantie, et ils sont par ailleurs huit à être labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant.

Pour développer cette approche, le Slip Français s'est tourné vers Lita.co, plateforme spécialisée dans l'accompagnement des entreprises dans leurs projets à impacts sociétaux et environnementaux. Les consommateurs peuvent souscrire à une obligation minimale de 100 euros, avec un taux d'intérêt annuel fixé à 7% sur cinq ans, et un mode de remboursement à amortissement constant, et un paiement semestriel des intérêts. "Si notre slogan est 'La relocalisation c'est une obligation', proposer des vraies obligations aux consommateurs nous a paru cohérent", sourit le dirigeant de l'entreprise.


En un peu plus d'une décennie d'existence, Le Slip Français s'est constitué un dense réseau de fournisseurs tricolores, des Ateliers du Slip dont il entend aujourd'hui faire profiter les autres marques - Le Slip Français


L'annonce de ces Ateliers du Slip a été faite à l'occasion de l'Usine du Futur, initiative qui réunissait autour du Slip Français une quarantaine de machines au sein du salon de la fabrication française MIF Expo. Rendez-vous qui a attiré quelque 100.000 visiteurs, et où Guillaume Gibault a notamment accueilli le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

Pour le responsable, mettre à profit le réseau de fournisseurs qu'il s'est constitué, sonne comme la suite logique du développement de l'entreprise. "Aujourd'hui, nous sommes une entreprise rentable" souligne-t-il. "Mais nous avons toujours besoin de moyens pour faire de la recherche et développement, pour aller faire de l'upcycling à grande échelle, structurer nos équipes et lancer des productions pour ces nouveaux clients. D'où l'idée de proposer aux Français de mettre leur épargne au service de cette relocalisation textile".


Présentation de la levée de fonds du Slip Français


Le Slip Français compte 155 collaborateurs entre son siège et ses 22 boutiques, et a joué durant la crise sanitaire un rôle pivot dans la création du réseau de fabricants de masques sanitaires "Façon de Faire". Dix ans après son lancement, Le Slip Français a fait évoluer en début d'année son identité, abandonnant la cocarde tricolore entourant un slip immaculé, au profit d'un cœur et d'une flèche symbolisant la production de proximité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com