×
Publicités

Le spécialiste de la beauté connectée Ieva rachète l'enseigne l'Atelier du Sourcil

Publié le
22 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le spécialiste de la beauté connectée et personnalisée Ieva vient de faire l'acquisition de l'enseigne L'Atelier du Sourcil. Ce rachat, dont le montant n'a pas été communiqué, va permettre au groupe emmené par l'homme d'affaires Jean-Michel Karam de mettre un pied dans le retail, en disposant d'un réseau de 109 points de vente dont 45 unités intégrées. Dans la foulée, Ieva étoffe son portefeuille de marques puisque L'Atelier du Sourcil, qui réalise un chiffre d'affaires d'environ 35 millions d'euros, se décline également en une griffe de maquillage ciblant le regard.


La box beauté sur abonnement Mon Moi Beauté by Ieva, le dernier né du spécialiste de la beauté connectée Ieva - Ieva


L'acquisition de L'Atelier du Sourcil auprès de Jocelyne Devilleneuve, sa fondatrice, et de Davy Dian, son directeur général délégué, qui restent tout deux dans l'entreprise, va permettre à Jean-Michel Karam d'accélérer la distribution d'Ieva.

Cette marque qui se décline en une gamme de bijoux connectés baptisée
Twin.C, lancée dans une première version en février 2019, prend en compte tous les facteurs environnementaux (pollution, météo…) pour proposer un rituel beauté personnalisé à son utilisateur. Depuis son lancement, Ieva a évolué et rime désormais avec une application seule mais aussi en un système de box beauté sur abonnement appelé Mon Moi Beauté by Ieva.  

"Nous sommes en train de déployer le concept d'Ieva dans les boutiques Atelier du Sourcil. Mais c'est l'ensemble du groupe Ieva qui se structure", explique Jean-Michel Karam. Car en dépit de la crise sanitaire du coronavirus, Jean-Michel Karam reste un entrepreneur proactif qui explique avoir deux autres projets d'acquisitions en cours. "Sous le feu, il faut bouger sinon on se fait massacrer", déclare le créateur visionnaire d'Ioma, l'une des premières marques de soins personnalisés fondée en 2010, qu'il a cédée en 2015 à Unilever mais qu'il continue toutefois de diriger.

Et pour mener à bien toutes ses ambitions, le groupe, qui avait opéré un premier tour de table de 3 millions d'euros en 2016 pour développer les solutions Ieva, vient de lever 12 millions d'euros, combinés à un levier non dilutif de 5 millions d'euros. Une opération menée auprès du Crédit Mutuel Innovation, l'un de ses partenaires historiques, et de Seb Alliance, le véhicule d'investissement créé en 2011 par le groupe Seb, qui fait ainsi son entrée au capital d'Ieva.


 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com