×
Publicités
Publié le
25 août 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le streetwear méridional en berne

Publié le
25 août 2015

Les défis étaient d’ampleur. Kulte et Sixpack devaient redresser des situations financières compliquées dans un délai de 6 à 18 mois. Les deux marques sudistes ne sont pas parvenues à retrouver la bonne dynamique dans le temps imparti par la justice commerciale. Cet été, les deux entreprises ont été placées en liquidation judiciaire. Le site Internet Keep it for You (KIFY), qui proposait une offre de marques streetwear depuis 2010, a subi le même sort.

Des verdicts qui sonnent comme une claque pour l’univers du streetwear premium français. Kulte, la Marseillaise, avait été fondée en 2000 et reprise en 2006 par Mathieu Gamet, et Sixpack, l’Avignonnaise avait été lancée par Lionel Vivier en 2001.

Sicpack a été placé en liquidation en août. - Sixpack SS15


Les deux marques possédaient pour traits communs leurs liens avec la musique, électro pour Kulte et hip-hop pour Sixpack. Nées avec des t-shirts originaux, les marques s’étaient constituées chacune une première clientèle avant de développer de véritables silhouettes. L’une comme l’autre connaissent un beau succès d’estime, réalisant toutes deux plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires à la fin des années 2000. L’essor du streetwear premium bénéficie à Kulte comme à Sixpack.

Les marques sont ainsi référencées au-delà de leur périmètre traditionnel. En 2013, Kulte réalise un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros, compte 10 boutiques à l’enseigne dans toute la France et vise un développement via des partenaires licenciés à l’international et le lancement de nouvelles catégories de produits. Sixpack, de son côté, veut franchir le cap des 2 millions d’euros. Elle s’affiche dans les grands magasins, segmente son offre et se structure pour un développement international avec une forte présence sur les salons et l’ambition d’entrer chez des retailers renommés dans le monde entier. Le potentiel est surévalué. Et entre ambition mal ajustée et nombreux impayés, la sentence est douloureuse.

Kulte n'est pas parvenue à sortir par le haut de sa période de sauvegarde - Instagram Kulte


Le ressac a lieu en 2014. Dès février, Kulte constatant une situation délicate se place en procédure de sauvegarde afin de tenter de se protéger. Sixpack se trouve placée en redressement judiciaire six mois plus tard. Les deux marques tentent alors de se remettre à flot, se restructurent et saisissent les opportunités. Kulte se montre active avec l’ouverture d’un café à Marseille et continue de produire ses collections et d'initier des collaborations. Sixpack maintient une activité et s'affiche grâce à une collaboration avec Reebok et une présence lors du dernier salon Pitti Uomo de Florence.

Pour Keep It For You, la sanction a été encore plus radicale. Le site Internet marseillais a été placé en redressement en début d'année puis liquidé cet été. Pourtant, le site créé en 2010 par Alexandre Rouzotte était parvenu à séduire les marques de l'univers du streetwear et de la mode masculine. Mais, notamment confronté à la flambée des coûts d'acquisition de clients et la nécessité de s'internationaliser, le site n'a pas pu assumer une croissance rentable.

Dans un contexte économique morose, et face à des acteurs globalisés de la fast fashion mieux outillés pour capter les tendances perçues par les labels indépendants, les marques et le site Internet ne sont pas parvenus à convaincre la justice de leur capacité à rebondir. Kulte est placée en liquidation fin juillet. Pour Sixpack, la sanction est tombée en août.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com

Tags :
Mode
sport
People