×
6 148
Fashion Jobs
MP L'OCCITANE
CDI - Chef de Projet Digital Senior Acquisition & Media - Europe, UK, us H/F - Erborian
CDI · PARIS
MAISON MATISSE
Responsable Commercial International
CDI · PARIS
CASAMANCE
Charge d'Affaires Junior Paris /Idf
CDI · PARIS
PVH CORP.
Account Manager Shoes - Tommy Hilfiger & Calvin Klein- Secteur Nord Est
CDI · PARIS
COURIR FRANCE
Chargé.e de Stocks / Stock Keeper - c.c Centre 2 - st Etienne - CDI - 35h - f/h
CDI · SAINT-ÉTIENNE
IZIPIZI
Sales Representative UK (H/F)
CDI · PARIS
IZIPIZI
Sales Representative Benelux (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Attaché.e Commercial.e Mode Femme Sud-Est
CDI · LYON
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Contrôleur Financier Retail Monde (f/h)
CDI · PARIS
CITY ONE
Office Manager H/F
CDI · PARIS
KARA
Gestionnaire RH (H/F)
CDI · PARIS
SMCP
Chef de Projet IT CRM H/F
CDI · PARIS
MARIONNAUD
Responsable Régional Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
DIM
Chef de Produits Dim Homme Stratégique & Opérationnel (H/F)
CDI · RUEIL-MALMAISON
COURIR FRANCE
Chargé.e de Stocks / Stock Keeper - Barbes - Paris - CDI - 35h - f/h
CDI · PARIS
WINNING SEARCH
Key Account Manager Jeanswear (bu Fashion)
CDI · PARIS
LE VOYAGE EN PANIER
Attaché Commercial H/F Nord Est
CDI · MONTEUX
GROUPE ARMAND THIERY
Animateur Régional H/F
CDI · CAEN
JUINJUILLET
Head of Wholesale (H/F) #Maison Indépendante de Mode #Pme
CDI · PARIS
SISLEY
Responsable Promotions Des Ventes Régional (Secteur Rhône-Alpes/Sud-Est) H/F
CDI · LYON
CONFIDENTIEL
Responsable Région Paris et Nord-Est
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
Demand Planner PAP/Souliers/Maroquinerie - CDI
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 oct. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le tricotage aux îles Féroé, une histoire d'ancêtres, de moutons et de mode

Par
AFP
Publié le
28 oct. 2007

TORSHAVN (îles Féroé), 28 oct 2007 (AFP) - Les îles Féroé méritent bien leur nom local d'"îles aux moutons". Dans cet archipel qui compte deux fois plus de ces ruminants que d'habitants, tricoter est un hobby national et ancestral mais aussi une affaire de mode.



Selon des écrits anciens, les moutons y ont été introduits autour du VIIe et VIIIe siècles par des moines irlandais, premiers occupants présumés des îles volcaniques perdues dans l'Atlantique Nord, entre l'Ecosse, la Norvège et l'Islande.

Vers l'an mille, alors que les Vikings s'y étaient à leur tour installés, la laine était la principale ressource des îles Féroé. Quelques siècles plus tard, le bélier figurait sur le sceau et les armoiries de l'archipel sous domination danoise depuis 1380.

Si la pêche est désormais l'activité première de la province autonome du Danemark qui compte 48.000 âmes et 70.000 moutons, les Féroïennes continuent à beaucoup tricoter car "c'est le hobby national", explique Solrun Gray, la soixantaine.

"Je vais deux à trois fois par semaine à un club de tricoteuses dans ma rue", explique-t-elle, "pour papoter et passer du bon temps tout en faisant du crochet".

Un coup d'oeil dans les rues de la capitale Torshavn permet de prendre la mesure de l'intérêt des Féroïens pour le travail de la laine. Les magasins vendant habits et accessoires à la mode fabriqués à partir de cette matière se succèdent, constituant le premier attrait touristique de la ville.

Dans le passé, chaque hameau, chaque maison même avait son propre modèle de tricot, servant même à identifier les victimes de naufrages, selon les historiens.

Aujourd'hui, les créatrices de mode de l'archipel ont pour nom Guörun Ludvig, Paulina av Steinum, Sirri, Borgny Patursson ou Inga Maria Vang.

Installées dans leur petite boutique-atelier à Torshavn, Guörun et Guörun, fleurons des créations en laine des îles Féroé, proposent leur gamme qui se décline en pulls traditionnels, gilets, jupes, manteaux, robes, châles ou encore sous-vêtements en laine soyeuse.

La première, Guörun Ludvig, est designer. La seconde, Guörun Rogvadöttir, est chargée de la commercialisation.

Elles connaissent un succès grandissant et leurs produits s'exportent à Copenhague, Tokyo, Milan, Paris, New York ou Los Angeles.

"Elles sont sans nul doute la vitrine du design vestimentaire de l'archipel qui demeure une niche de luxe", estime Ari Johannessen, directeur du Conseil féroïen de l'agriculture.

Un phénomène qui n'a pas échappé à l'ancien président américain Bill Clinton, de passage début octobre à Torshavn. Chez Guörun et Guörun, il a acheté deux pulls et deux écharpes pour sa femme Hillary et sa fille Chelsea.

Pour répondre à la demande internationale croissante, notamment au Japon, et pour réduire leurs coûts de fabrication, Guörun et Guörun vont étendre leur production en Jordanie.

"Le problème est que même si on a de la laine en abondance dans l'archipel, cela coûte cher de produire à des prix compétitifs, en raison des salaires élevés et du bas niveau de chômage", explique M. Johannessen.

Le chômage est quasi inexistant dans l'archipel et son taux s'élève actuellement à 1,4% de la population active.

"Nous aurions pu tout produire en Chine, à moindres coûts", affirme Guörun Rogvadöttir. Mais "notre éthique nous l'interdit car les Chinoises travaillent à la chaîne, sont payées avec des miettes, et ce sont les intermédiaires qui empochent le gros des gains", poursuit-elle.

Plaidant pour la solidarité entre femmes et espérant contribuer un tant soit peu au développement de la Jordanie, elles ont choisi de faire travailler des tricoteuses dans ce pays.

Les Jordaniennes "seront payées presqu'autant" que les Féroïennes, assure Guörun Rogvadöttir, et "travailleront de la même manière, en groupes, avec la laine et les modèles", envoyés des îles Féroé.

Par Slim ALLAGUI

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.