×
Publicités
Par
AFP
Publié le
18 déc. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le verrier Saverglass bientôt sous contrôle du fonds Carlyle

Par
AFP
Publié le
18 déc. 2015

Le fonds américain Carlyle est entré en négociations exclusives avec Astorg pour lui racheter une participation majoritaire dans Saverglass, un verrier français spécialisé dans la fabrication de bouteilles de luxe, selon un communiqué publié jeudi soir.

Saverglass - AFP


Basé à Feuquières, dans l'Oise, Saverglass emploie près de 2.600 personnes. La société, créée en 1897, conçoit, fabrique et décore des bouteilles et carafes de luxe en verre pour vins et spiritueux, ainsi que pour la parfumerie et les cosmétiques.

Disposant de six verreries et usines de décoration en France et une à Ras el Khaïmah, aux Emirats arabes unis (EAU), elle commercialise près de 700 millions de bouteilles par an dans plus de 80 pays. Le groupe a dégagé en 2014 un chiffre d'affaires de 395 millions d'euros.

Pour Loïc Quentin de Gromard, PDG de Saverglass, l'arrivée de Carlyle va aider le groupe « à poursuivre (son) développement international ».

« L'offre sera soumise à la consultation des instances représentatives des personnels concernés avant d'entamer les négociations finales », souligne Carlyle.

Le groupe est déjà passé entre les mains de plusieurs propriétaires, dont le groupe Saint-Gobain et la famille Desjonquères.

Cette dernière avait cédé en 2006 le contrôle de Saverglass à un consortium d'investisseurs comprenant Natexis Industrie, Natexis Investissement et Crédit Agricole Private Equity.

Le fonds Astorg Partners avait à son tour pris les rênes de l'entreprise en 2011, acquérant 75 % du capital, les 25 % restants étant détenus par les collaborateurs de Saverglass.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.