×
6 199
Fashion Jobs
Publicités

Le Victoria et Albert Museum de Londres célèbre l'âge d'or de la haute couture

Publié le
today 4 juin 2007
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le célèbre V&A Museum de Londres prépare pour la rentrée "The golden Age of Couture : Paris and London 1947-1957". Une exposition consacrée à l'âge d'or de la haute couture de l'après-guerre. Christian Dior y aura une place de choix. Considérées comme perdues, certaines pièces rares du créateur, seront exposées pour la première fois.


Des mannequins prennent la pose pour une collection Christian Dior
Photo : Loomis Dean/Getty Images

Et puisque les choses n'arrivent jamais pas hasard, l'ouverture de cette exposition exceptionnelle le 22 septembre prochain tombe soixante ans jour pour jour après la naissance du New Look en 1947. Succédant aux longues années de privation et de rigueur de la Seconde guerre mondiale, cette période à la reconquête de son identité fut faste pour l'univers de la mode fortement identitaire. Balenciaga, Givenchy, Balmain, Fath, Dior... Autant de noms qui ont marqué ce temps de renouveau en posant les bases de la mode d'aujourd'hui.

L'exposition sur l'âge d'or de la couture nous replonge dans cette époque unique grâce à une centaine de modèles portés par la haute société de l'époque, et notament la famille royale britannique. Des tenues de ville, des robes du soir ou de cocktail prennent vie sous les yeux des visiteurs via de très nombreuses photos d'archives, des films documentaires, des documents sonores et quelques extraits de longs métrages. Au total, près de 95 % des pièces exposées sortent tout droit des réserves du V&A Museum, précieusement gardées et peu dévoilées. Haute couture, tissus, broderies, sous-vêtements, accessoires... De quoi satisfaire tous les nostalgiques de cette époque glorieuse.

La première partie de l'exposition se penche sur cette renaissance de la haute couture et sur la révolution du New look. On y découvre les différents chemins pris par les stylistes londoniens et parisiens, ainsi que le savoir-faire des années 50. Des explications que viennent illustrer les ensembles Bar de Dior et Look Suit d'Hardy Amies. Un hommage est également rendu aux premiers mannequins vedettes, Dovina ou Suzy Parker.


Christian Dior collection automne-hiver 1945/46 robe Zemire

Suivent les plus belles réussites de l'âge d'or. Point d'orgue de cette exposition : le Zémire de Dior, un ensemble veste, jupe et cache-coeur mythique du créateur qu'on a longtemps cru perdu, mais récemment retrouvé et acquis par le V&A Museum. On n'en trouvait jusque-là plus trace que dans les archives des Actualités Pathé.

L'exposition s'achève sur les prestigieux clients de la haute couture et sur leur garde-robe d'exception. Commandes royales de la reine Elisabeth, de la princesse Margaret, de la ballerine Margot Fonteyn, ou encore des duchesses de Windsor et de Devonshire dévoilent quarante-cinq robes de cocktail et du soir.

Cette plongée dans la haute couture se conclut par une sélection de modèles issus de la collection automne-hiver 2005/2006 de John Galliano pour Dior. Une collection pensée comme un hommage à Christian Dior et à son rôle de protagoniste dans le renouveau vestimentaire de l'après-guerre.

Parallèlement à l'ouverture de l'exposition "The Golden Age of Couture : Paris and London 1947-1957", un livre du même nom verra le jour sous la direction de Claire Wilcox, commissaire de l'exposition. Richement illustré, cet ouvrage livre les dessous d'un monde où savoir-faire et convulsions créatives s'entrechoquent pour susciter l'émerveillement des amateurs de mode.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com