Lectra crée une chaire Mode et Technologie à l’ESCP

Le spécialiste français des solutions pour l’industrie des matériaux souples s’associe à l’Ecole supérieure de commerce de Paris pour lancer une chaire d’enseignement et de recherche. D’une durée de trois ans, celle-ci formera aux thématiques de l’innovation, sous toutes ses formes, destinée aux secteurs de la mode et du luxe.


Film de présentation de la solution Lectra Versalis

"La chaire aura pour objectif premier d'approfondir les spécificités des métiers de la mode et du luxe et leur approche des technologies liées aux activités de création et de gestion de leur supply chain" indique Lectra. "Un second axe de réflexion portera sur les défis du développement du digital. Elle se penchera également sur l'émergence de nouvelles stratégies d'innovation et de nouveaux business models dans les pays en mutation, et en particulier la Chine".

L’objectif est de promouvoir le rôle de la technologie comme catalyseur de l’innovation, avec un soin particulier apporté à la notion de stratégie d’entreprise. La chaire est le prolongement de la collaboration entamée en 2011 entre Lectra et ESCP Europe lors du lancement de l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité i7. La gouvernance de la chaire sera assurée via un comité d’orientation et un comité de pilotage, chacun composé de responsables de Lectra et de l’ESCP.

"Nous nous sommes rendus compte qu’un pourcentage élevé des anciens de l’ESCP travaillent aujourd’hui dans la mode et le luxe, comme Vuitton, Chanel, Dior ou Hermès", explique Daniel Harari, PDG de Lectra, dans une interview accordée à FashionMag.com. "Nous avons beaucoup réfléchi à notre propre business model. Notre rapprochement avec l’ESCP est en lien avec cela car, avec l’école, nous nous sommes trouvés beaucoup de point commun dans nos approches de la question. Car, si elle est présente dans de plus en plus de choses, sans stratégie, la technologie seule ne suffit pas".

Lectra compte à ce jour 23 000 clients dans plus d’une centaine de pays. Forte d’un chiffre d’affaires de 198 millions d’euros en 2012, l’entreprise a pris le parti de maintenir 100 % de sa production en France. Aujourd’hui composée de 1 350 employés, la société officie notamment pour de grands groupes de luxe comme Vuitton ou Hermès, ainsi que pour des spécialistes de la fast fashion, comme H&M.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER