Les Français seraient prêts à mettre 54 euros pour un vêtement connecté

Un sondage OpinionWay, pour le comparateur de prix Idealo, montre les divergences des Français envers les objets connectés. La majorité des interrogés (52 %) déclare ne pas en posséder et ne pas vouloir en acquérir prochainement. Un tiers des personnes consultées déclare en avoir acheté au moins un.


Veste connectée Levi's et Google prévue pour 2017

Et pour les intéressés, les vêtements connectés ne sont pas les produits vers lesquels ils se tournent. En effet, cette catégorie est celle qui suscite le moins d’intérêt. Elle apparaît en bas de classement avec seulement 31 % de personnes prêtes à payer pour. Cela situe la catégorie loin derrière les télévisions (50 %), les montres (46 %) et les écouteurs (42 %) qui se hissent dans le top 3 du tableau.

Le tiers des français susceptible d’acheter un vêtement connecté accorderait un budget moyen de 54 euros et seulement 5 % d’entre eux iraient jusqu’à mettre plus de cent euros. Pour les montres, qui ont gagné en visibilité lors du lancement des produits d'Apple en avril 2015 avec un premier prix d’appel à 400 euros, les interrogés déclarent ne pas aller au-delà d’une moyenne de 93 euros.

Les tarifs de ces objets restent alors un frein majeur à l’achat. La majorité des sondés (52 %) réclame un prix plus attractif. La protection des données est aussi un sujet sensible : 60 % disent ne pas avoir confiance envers les fabricants concernant la sécurité de leurs informations personnelles.

Le manque d’intérêt envers les vêtements connectés peut s’expliquer par la typologie d’objets connectés privilégiés par la population et par les domaines d’utilisation. Selon le sondage, les Français préfèrent à 61 % le mobilier connecté (balance, télévision, lumière) aux « wearables » (31 %), c’est-à-dire les objets connectés qui se portent. Et la grande majorité des possesseurs (74 %) les utilise pour leurs loisirs et se distraire.

L'étude a été réalisée sur un panel de 1 009 personnes, représentatif de la population française, sur deux jours au mois de mars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER