Les Galeries Lafayette lèvent un voile sur le projet des Champs-Elysées

Partenaires du Festival de Hyères, les Galeries Lafayette ont profité de la manifestation pour présenter leur nouveau projet parisien des Champs-Elysées au cours d’une conférence, vendredi, à la Villa Noailles. Pour l’occasion étaient présentes la directrice générale de ce futur point de vente, Nadia Dhouib, et la directrice de la création et des achats, Clara Cornet, qui vient tout juste de rejoindre l’enseigne après une expérience aux Etats-Unis en tant que directrice des achats du multimarque The Webster.

La conférence sur les Galeries Lafayette Champs-Elysées - FashionNetwork.com (ph DM)

Les Galeries Lafayette Champs-Elysées devraient ouvrir en mars 2019 au 52 de l’avenue la plus chère du monde, prenant la place de l’ancien mégastore Virgin, qui a fermé ses portes en 2013. L’aménagement de l’espace de 9 000 m² a été confié à l’agence d’architecture danoise BIG Bjarke Ingels Group qui, comme l’ont souligné Nadia Dhouib et Clara Cornet, va mettre en place « un parcours client disruptif ».

L’espace aura la possibilité d’évoluer. « Ce sera comme un terrain de jeu où l'on sera libre de faire ce que l'on veut. L’objectif est de faire en sorte que le visiteur s’arrête et passe du temps dans le magasin ». Le groupe souhaite avec ce projet réaliser le magasin du futur, une sorte de concept store lifestyle capable de surprendre et de séduire en mettant l’accent sur l’expérience, mais aussi sur la personnalisation du service avec des vendeurs au profil de concierge de grand hôtel.

Pour l’instant, une petite équipe restreinte de sept personnes planche sur le projet. Mais l’effectif est amené à augmenter rapidement puisqu’il atteindra au final 500 personnes. Que ce soit le personnel ou le mobilier, tout sera 100 % Galeries Lafayette. Il n’y aura donc pas de concessions, ni de corners. L’enseigne souhaite par ailleurs « nouer de vrais partenariats avec les marques, pas de simples collaborations ».

Rien n’a été dévoilé sur l’offre, car le projet est « évolutif ». Il devra coller au plus près aux aspirations de la clientèle dans un an. Nadia Dhouib et Clara Cornet ont néanmoins parlé d’une proposition très diversifiée, « une combinaison de différentes énergies », avec de la mode, faisant appel à « des grandes marques mélangées à des créateurs émergents », mais aussi de la gastronomie, de la musique, des livres, etc.

Sans donner de détails sur le projet, les deux femmes ont surtout essayé d’en expliquer l’esprit. « Ce sera un glocal store », s’adressant aussi bien à la clientèle locale qu’aux touristes. L’enseigne souhaite « parler aux Parisiens tout en ayant une visibilité globale ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER