×
Publié le
10 nov. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les accessoires de mode s’invitent à Neuilly-sur-Seine

Publié le
10 nov. 2007

Produits cultes et objets de fantasmes, les accessoires de mode s’invitent à Neuilly-sur-Seine pour une exposition orchestrée par la ville et intitulée "Mille et un accessoires". Du 23 novembre prochain au 17 février 2008, deux cent vingt-deux pièces haut de gamme sont mises à l’honneur à l’hôtel Arturo Lopez ; du chapeau aux souliers en passant par les sacs, gants et autres bijoux.


"Mille et un accessoires" à Neuilly-sur-Seine du 23 novembre au 17 février 2008

Jeunes créateurs, maisons de couture ou de prêt-à-porter, quarante-six noms du monde la mode, parmi lesquels Givenchy, Christian Lacroix, Jamin Puech, Sonia Rykiel ou encore Gaspard Yurkievich, sont représentés pour l’occasion.

Pièces d’archives ou modèles des dernières ou avant-dernières collections, les différents accessoires sélectionnés s’exposent dans une scénographie signée Claire-Emmanuelle Hue, designer-scénographe. Conservatrice du patrimoine et commissaire indépendant de la manifestation, Catherine Ormen collabore à l’événement avec l’assistance du conservateur en chef du patrimoine Jean-François Mozziconacci.

Théâtre privilégié des "expositions innovantes et insolites" de la ville, l’hôtel construit en 1903 offre au visiteur un parcours initiatique à travers six espaces thématiques dont cinq au premier étage. Du "banquet champêtre" au "bal de la démesure" situé au rez-de-chaussée en passant par "L’officine de rêve" et le "boudoir très parisien", le visiteur peut découvrir un chapeau matelassé de Chanel, des accessoires ultra-féminins de la créatrice Chantal Thomass ou encore les cuissardes en vinyle de Gaspard Yurkievich. En traversant la "galerie des glaces" avant de descendre, il marque une pause dans cette salle aménagée en « espace de repos agréablement parfumé et mis en musique » par Mood Media, d’après le communiqué.

L’ensemble de ces haltes est inscrit dans un numéro spécial de la revue Iconofly. Chaque accessoire ainsi que son créateur font l’objet d’une « brève notice expliquant son activité et le renvoi vers son site Internet », explique le communiqué. Présente dans certains lieux prescripteurs des principales villes du monde, notamment chez Colette, le Café de Flore ou encore Christie’s à Paris, la revue fait voyager l’exposition avant qu’elle ne s’exporte en Corée, au Japon puis au Brésil au cours de l’année 2008.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com