×
6 822
Fashion Jobs
BLEU LIBELLULE
Responsable Réseaux Sociaux & Media
CDI · MONTPELLIER
KARA
Chef de Projet Évènementiel H/F
CDI · GENTILLY
DEPECH'MODE PARIS
Responsable Adv H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Technique Adjoint (H/F) – Mode – CDI – Giverny
CDI · GIVERNY
CONFIDENTIEL
Directeur Commercial Developpement Produits B2B
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Visuel Merchandising H/F
CDI · STRASBOURG
CITY ONE
Office Manager Bilingue Anglais H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Toulouse
CDI · TOULOUSE
BLEU LIBELLULE
Chef.fe de Projet Digital F/H
CDI · MONTPELLIER
METHODEWEB
Chef de Projet Digital
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Acheteur(se) Fournitures PAP & Accessoires
CDI · PARIS
JULES
Buyer Sustainable
CDI · ROUBAIX
WINNING SEARCH
Responsable Wholesale France - Nooz Optics
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile H/F
CDI · PARIS
HAYS FRANCE
Contrôleur de Gestion Anglais Courant H/F
CDI · NANTERRE
MICHAEL PAGE
Responsable Ressources Humaines France H/F
CDI · SAINT-MICHEL-DE-FRONSAC
KIABI
CO-Leader (Directeur Adjoint de Magasin) Geispolsheim (H/F)
CDI · GIVORS
PVH CORP.
Responsable Stock (M/F/X) - Tommy Hilfiger - la Vallée Village - CDI
CDI · SERRIS
PVH CORP.
Key Accounts Controlling Manager (M/F/X)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Senior Account Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger & Calvin Klein - CDI 35h
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Directeur Comptabilite H/F
CDI · PARIS
PVH CORP.
Payroll Manager Pvh (Calvin Klein & Tommy Hilfiger) CDI (M/F/X)
CDI · PARIS
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
28 janv. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les affaires de Dr Martens au beau fixe en Europe et en Amérique

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
28 janv. 2022

Dr Martens a enregistré une bonne performance au cours des trois derniers mois. Dans un rapport publié jeudi, la marque britannique indique qu'au cours du trimestre qui s'est achevé fin décembre, ses activités ont été stimulées à la fois par une bonne performance du e-commerce et par des ventes au beau fixe dans ses points de vente.


Kenny Wilson, le PDG de Dr Martens - Photo: Dr Martens


Les revenus de la vente directe aux consommateurs (DTC) ont augmenté de 33% par rapport au troisième trimestre de 2020 et représentent désormais 64% du total des revenus.

"Nous avons donné la priorité à une approche axée sur la préservation à long terme de nos activités, en gérant les difficultés de manière proactive dans un contexte sanitaire changeant, et en mettant l'accent sur les canaux DTC qui nous apportent des marges plus élevées, conformément à notre stratégie globale. Nous restons confiants quant à la réalisation des attentes du marché pour l'ensemble de l'exercice, et je tiens à remercier tous les membres de Dr Martens pour leur travail et leur dévouement exceptionnels", déclare Kenny Wilson, le PDG de l'entreprise.

Le chiffre d'affaires global au troisième trimestre a augmenté de 11% en glissement annuel pour atteindre 307 millions de livres (369 millions d'euros), une augmentation de 15% à taux de change constant, et de 21% par rapport au troisième trimestre 2019.

Pour le moment, son chiffre d'affaires annuel est en progression de 14% à 676,9 millions de livres (813 millions d'euros), ou de 20% à taux de change constant, et de 30% par rapport à la même période il y a deux ans.

Le e-commerce a clairement été le canal le plus performant, avec des revenus en hausse de 16% par rapport à l'exercice précédent, et de 85% par rapport au troisième trimestre 2019. Pour l'exercice en cours, ces chiffres sont respectivement de 13% et 97%.

Les performances des magasins de détail ne sont négligeables non plus. Jusqu'à présent, seul le premier trimestre de l'exercice fiscal a connu un déclin ; au troisième trimestre, les recettes ont augmenté de 72% par rapport à 2020 et de 16% par rapport à 2019. Un succès notable, car de nombreuses entreprises sont encore en-deçà de leurs résultats d'il y a deux ans. Pour l'exercice en cours, ces augmentations sont respectivement de 81% et de 9%.

Des revenus wholesale en baisse



Mais comme la société s'est concentrée davantage sur ses propres opérations de e-commerce et sur ses magasins gérés directement, la vente en gros a naturellement souffert, d'autant que certaines parties du monde ont été obligées d'appliquer de nouvelles restrictions face à la crise sanitaire. Les revenus trimestriels de la vente en gros de Dr Martens ont chuté de 14% par rapport à 2020, et de 10% par rapport à il y a deux ans. Depuis le début de l'exercice, les ventes en gros ont baissé de 1% par rapport à la même période de l'année dernière, mais ont augmenté de 15% par rapport à l'année précédente.

D'un point de vue géographique, la région Europe, Moyen-Orient et Afrique a enregistré une forte croissance, de 40% (ou 45% à taux de change constant). Cette croissance est liée à une solide croissance du e-commerce et à la reprise de la vente au détail, ainsi qu'à une bonne performance de la vente en gros. La croissance du chiffre d'affaires a été "excellente" en Italie, suite à sa conversion vers un modèle d'exploitation directe au début de l'exercice financier, à l'instar de la tendance observée en Allemagne au cours de sa première année de conversion.

Le continent américain a réalisé un troisième trimestre "solide" (en hausse de 4%, ou de 6% à taux de change constant) grâce à une très bonne performance de la vente directe, partiellement compensée par la vente en gros. Les revenus de l'Asie-Pacifique ont été affectés par les nouvelles mesures sanitaires dans la région, et ont chuté de 28% (ou 24% à taux de change constant). La société a constaté "une faiblesse particulière sur nos marchés de distribution, où les magasins tiers ont été affectés par les nouvelles restrictions, notamment en Australie et en Chine".

Selon la société britannique, dans l'ensemble, les magasins physiques ont connu une amélioration des taux de conversion en magasin et de la fréquentation. Mais l'émergence du variant Omicron "a freiné l'amélioration des tendances en décembre, à cause de restrictions commerciales accrues".

Mais dans l'ensemble, la société a déclaré avoir connu "une période très dynamique en matière de vente directe, les mois de février et mars étant désormais les plus calmes de notre exercice. Nous restons confiants quant à la réalisation des attentes du marché pour notre premier exercice complet en tant qu'entreprise cotée en bourse, sous réserve que la crise sanitaire ne s'aggravera pas au quatrième trimestre".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com