×
Publié le
12 avr. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les ambitions européennes de Sergio Tacchini

Publié le
12 avr. 2021

Jusqu’à la fin de la semaine, le premier tournoi de tennis ATP Masters 1000 de la saison sur terre battue se déroule à Monte Carlo. Sergio Tacchini, partenaire historique de l’événement, signe pour l’occasion une collection capsule. Celle-ci mêle un lifestyle décontracté avec un t-shirt, un short et un bob à l'imprimé fantaisie reprenant l’imagerie méditerranéenne du tournoi. Mais la collection se compose aussi d’un t-shirt, d’un short et, inévitablement, d’un survêtement aux couleurs rouge et blanc du Monte Carlo Country Club, et portés par les équipes de l'organisation du tournoi.

L'imprimé côte d'Azur de Sergio Tacchini pour le tournoi de Monte Carlo

Un coup de projecteur important pour la marque d’origine italienne fondée en 1966 par le joueur de tennis éponyme et propriété des fonds américains Twin Lakes Capital et B. Riley Principal Investments depuis 2019. D’autant que le label, via sa nouvelle coentreprise créée avec la société marseillaise Movin qui opère sur l’Europe, le Royaume-Uni, le Moyen-Orient, la Russie et l’Afrique du Nord pour la distribution et la production de ses collections, vise une montée en puissance.

Pour Vincent Touzet, directeur général de Movin qui investit directement dans cette coentreprise, Sergio Tacchini dispose, avec son histoire, du potentiel pour être un "Lacoste italien". L’entrepreneur relativise la comparaison entre le géant mondial qui avait franchi la barre des deux milliards d’euros de chiffre d’affaires et Sergio Tacchini, qui se relance et pèse aujourd’hui environ 60 millions d’euros de chiffre d’affaires.

"L’avantage c’est que nous pouvons repartir d’une feuille blanche, explique le dirigeant. La marque a perdu de la visibilité mais n’a pas été galvaudée par des distributions ou des collections vraiment bas de gamme. Elle conserve une belle aura chez les revendeurs. Nous avons de notre côté repris l’équipe de design historique, basée à Milan, afin de conserver le savoir-faire."

Initialement, les propriétaires américains, qui depuis l’an passé ont vu partir l’entrepreneur italien Stefano Maroni qui avait participé à la reprise, centraient leur développement sur un bureau de style new-yorkais. Les Français ont de leur côté réinstauré la signature de designers italiens. Et les collections imaginées en Europe sont à présent disponibles sur le site global de Sergio Tacchini, aux côtés des créations américaines. L’équipe US développe des collaborations avec des artistes outre-Atlantique, alors que côté de la co-entreprise européenne, le focus est mis sur les points forts de la marque, avec un sportswear inspiré des années 90 et 2000.


Le survêtement, pièce maîtresse du vestiaire de Sergio Tacchini - Sergio Tachini


"Notre spécificité est d’amener un produit abouti en termes de style et de qualité, en particulier sur le survêtement, détaille Vincent Touzet. Notre vision est de continuer à renforcer notre présence dans les réseaux sport comme Sport 2000, Go Sport et Intersport. Nous devons développer la présence et les volumes réalisés par la marque mais avec une vision de long terme. Nous avons consolidé notre équipe d’agents sur ce segment de marché. Et, pour l’instant, nous avons mis entre parenthèses le lifestyle, qui est un réseau qui a beaucoup souffert." La marque est par contre très présente sur une plateforme comme La boutique officielle et veut se développer chez des acteurs comme Zalando ou Snipes.

La structure affiche son optimisme avec cette stratégie, revendiquant une croissance de 80% des commandes pour la saison prochaine en France. Et vise des déploiements du même ordre avec ses partenaires sur ses autres marchés. "Cette année, nous réalisons environ 15 millions d’euros en France. Sur ce seul marché, dans les années 2000, Sergio Tacchini réalisait 70 millions d’euros. Je pense que nous pouvons atteindre les 40 millions d’euros en 2025. Mais il faudra aussi que les partenaires sur les autres catégories de produits suivent le mouvement en termes de style et de qualité". Aujourd'hui, la chaussure Sergio Tacchini est signée par le groupe italien spécialisé United Brands Company.

Afin de monter en puissance, le dirigeant veut pousser les collections junior et le féminin, mais aussi développer les collaborations. Alors qu’une collection avec l’emblématique groupe de rap marseillais IAM sera prochainement dévoilée, Sergio Tacchini va redéfinir son univers d’expression dans le lifestyle via plusieurs collaborations avec des marques et artistes cette année. Pour apporter une offre différenciée sur ce créneau, les équipes de Movin étudient les possibilités pour un sourcing rapproché.

Avec ces développements sur son offre et son image, la marque devrait aussi présenter son potentiel dans le retail. Vincent Touzet explique discuter avec des acteurs de l’immobilier commercial pour présenter un premier magasin aux couleurs de Sergio Tacchini en 2022.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com