×
6 686
Fashion Jobs
HERMES
CDI- Gestionnaire de Stock Chaussure H/F
CDI · PANTIN
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Chef de Projet si H/F
CDI · CACHAN
KSI RETAIL
Responsable Adv - Bijoux Haut de Gamme
CDI · PARIS
KSI RETAIL
Directeur-Rice Wholesale - Bijoux Haut de Gamme
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Administrateur Systèmes Linux H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Technicien Support Applicatif - H/F
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Développeur Mobile Android H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Dba Sql Server H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Développeur Mobile Ios H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Directeur de Clientèle - H/F
CDI · SAINT-DENIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Merchandising Amont H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Projet Pôle Concept Scénographie H/F
CDI · PARIS
LE COQ SPORTIF
Chef de Secteur Sportstyle H/F
CDI · LILLE
LE COQ SPORTIF
Chef de Secteur Sportstyle H/F
CDI · STRASBOURG
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · PARIS
HADDAD BRANDS EUROPE
Assistant Directeur Retail & Grands Magasins Europe
CDI · SAINT-DENIS
KARA
Juriste Associate Manager en Droit Social Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Contrôleur de Gestion Marketing H/F
CDI · PARIS
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Responsable Trade Marketing F/H
CDI · LES HERBIERS
ABSOLUT CASHMERE
Directeur Artistique/Styliste (H/F)
CDI · PARIS
SUD EXPRESS
Responsable Régional·e
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
1 déc. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les Assises du commerce sont ouvertes

Publié le
1 déc. 2021

Ce 1er décembre, le ministère de l’Economie, de l'Industrie et de la Relance donnait le coup d'envoi physique des Assises du Commerce.


Ouverture des Assises du commerce - FNW


L'occasion pour Bruno Le Maire, entouré d'Alain Griset, ministre délégué chargé des PME, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, Elisabeth Borne, ministre du Travail, et Cédric O, secrétaire d'État chargé de la Transition numérique de, de nouveau, préciser les ambitions de cette opération devant un parterre de près de 300 institutionnels, représentants de fédérations, dirigeants des enseignes françaises nationaux et régionaux.

Après la diffusion d'un film retraçant les grandes évolutions ayant marqué le secteur du commerce: du développement des hypermarchés à la perte d’intérêts pour les soldes, en passant par la naissance du e-commerce et l’arrivée d’Amazon en Europe, Bruno Le Maire, a ouvert ces assises qui doivent se dérouler sur le mois de décembre. Le ministre de l’Économie, de l’Industrie et de la Relance a affiché les ambitions de "pour la première fois rassembler tout le commerce français dans toute sa diversité", non sans éluder la difficulté de la tâche de réunir toutes les facettes du commerce hexagonal.

"En tant que ministre de l’Économie, il faut décider de la date des soldes. Et nous savons que ce sera toujours le mauvais choix. Vous retardez, la grande distribution n'est pas contente. Vous anticipez: les petits commerçants ne sont pas satisfaits car ils ont besoin de garder des stocks et vendre à plein tarif". Un clin d’œil aux nombreux débats qui animent le secteur du commerce.

Mais ce sont justement ces frottements historiques que Bruno Le Maire entend estomper avec ces semaines de débats.

"Pourquoi ces assises ? Dans le fond nous n'avons jamais défini de politique commerciale française. Nous avons une politique industrielle: je peux en parler pendant des heures. Je pourrais encore parler plus longuement de la politique agricole. Mais il y avait un grand absent. Où est la politique commerciale? Cela représente 500 milliards et, avec le commerce de gros, trois millions d'emplois. Il y avait de bonnes raisons. La singularité, c'est un certain individualisme qui fait partie de la tradition commerciale française. On ne peut plus se le permettre. C'est un enjeu économique majeur, pour l'emploi, d'aménagement du territoire car personne ne veut voir les villes moyennes se vider. Nos modes de consommation font nos modes de vies. C'est cela l’ambition: définir une politique commerciale pour la France au XXIe siècle".

Bruno Le Maire, évoquant "le choc" qu’a constitué l’arrivée d’Amazon pour le commerce a aussi voulu que les regards ne soient pas tous focalisés sur le géant américain et les grands acteurs du digital. Incitant les acteurs du commerce à faire l’analyse de leurs défis de transformation, glissant que l’État sera attentif à défendre certains points. "Un seul principe: l’équité. Que les acteurs physiques ou digitaux respectent les mêmes règles, la même fiscalité, les mêmes devoirs pour tous".

"Le dialogue, l'écoute et la concertation"



Afin de faire émerger des propositions sur les quatre thèmes identifiés pour ces Assises, le ministre a précisé la méthode basée sur "le dialogue, l'écoute et la concertation". Toutefois ces travaux, dont le rendu est annoncé pour janvier, se confronteront au calendrier de la prochaine élection présidentielle du printemps 2022. Et les ministres ont dû convenir que si certaines propositions règlementaires pourront être appliquées d’ici au mois d’avril, toutes celles nécessitant un cadre législatif seront "apportées au débat dans le cadre de la présidentielle".

Cet après-midi du 1er décembre, avec des prises de paroles d’acteurs forts ou locaux du secteur comme Enrique Martinez le directeur général de Fnac Darty, de Philippe Houzé, président du Groupe Galeries Lafayette, de Géraldine Mocellin, directrice des ressources humaines du groupe La Vie Claire, de David Ducourneau de Sport Aventure à Bordeaux ou encore de Marie Cheval, PDG de Carmila a permis de toucher du doigt les thèmes qui pourront animer les échanges durant les prochaines semaines, avec en toile de fond une nécessaire prise de conscience de trouver des manières de mutualiser les efforts pour transformer le secteur.

"Nous vivons un moment très particulier, historique peut-être, a analysé Alain Griset, ministre des TPE-PME en conclusion de cette journée. Il n'y a jamais eu en France une telle réunion. Profitez-en vraiment! C'est l’opportunité après une crise sanitaire inédite de tracer les perspectives pour créer l'environnement le plus propice pour le commerce ces prochaines années. Place aux ateliers et place aux travaux pratiques".
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com