×
5 153
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
23 janv. 2023
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les Ateliers de Paris mettent en lumière sept marques écoresponsables

Publié le
23 janv. 2023

En parallèle de la Semaine de la mode masculine qui se tenait dans la capitale, le showroom des Ateliers de Paris, situé au sein du Bureau du Design, de la Mode et des Métiers d’Art (dans le XIIe arrondissement), a présenté sept marques tricolores de prêt-à-porter, de maroquinerie et de bijoux ​pour notamment mettre en avant leur artisanat, leur production upcyclée ou une réflexion pointue autour du produit. Focus sur les labels présents.


Polère - FNW


Polère 



​Après avoir affronté l'hiver montréalais, Jennifer Gilbault est revenue en France en 2020 et a cofondé avec ​son meilleur ami et associé, William Badiere, une marque écoresponsable, inspirée du style streetwear des années 1990. Baptisée Polère, son label fait de l'upcycling de vieilles polaires, chinées dans des vide-greniers, ressourceries et friperies. Avec ses bandanas à carreaux vichy nommés "Paco" - comme son Yorkshire - et ses pièces de prêt-à-porter uniques fabriquées en France, la griffe de cette diplômée en marketing international et ancienne attachée de presse s'inscrit dans une démarche d'économie circulaire. 


Guillaume Larquemain - DR


Guillaume Larquemain



Diplômé de l'école Boulle, Guillaume Larquemain a fondé sa marque en 2021. Il confectionne de la maroquinerie et de la petite maroquinerie en toile de pomme cousue sur du bois souple. Ses cabas et sac à main, en forme de graine, sont fabriqués en Normandie. Ces accessoires affichent une silhouette minimaliste et monochrome, ponctuée d'un vernis brillant imitant les tâches des fruits du Bonsai pommier. Le créateur, mordu d'innovations et de bio-matières, a lancé sa ligne de prêt-à-porter (en tissu de bambou et en velours de pomme). Il fait partie de la promotion de talents du programme "Cultur’Export" de la BpiFrance, l'Etat et la Team France Export pour développer leur rayonnement aux Etats-Unis.


Anicet - FNW


Anicet 



Après des études de sciences politiques, Elia Pradel lance Anicet, en 2020. Une marque de bijoux upcyclés, dont le nom est un clin d'œil à son père, d'origine guadeloupéenne, et au mot anglais "ancient". Pour confectionner ses pièces uniques et unisexes, elle récupère et réutilise d'anciens colliers, des mailles de gourmettes et des boutons de manchette chinés dans des brocantes ou lors de ventes aux enchères. En les assemblant dans un esprit contemporain, métissé par son héritage créole, cette créatrice revendue chez Merci Paris et sur son site, affiche une démarche écoresponsable face à l'impact environnemental du secteur de la joaillerie.
 

Céline Shen - DR


Céline Shen



La créatrice et artiste Céline Shen, finaliste du festival d'Hyères en 2020, fait aujourd'hui partie de l'incubateur "Pépite" de la Station F, pour son projet sur les vêtements et les NFT. Après des études de philosophie, de design et de chorégraphie, cette ancienne de l'atelier flou de la maison Alaïa, explore l'aura et le mouvement des habits, pour les faire sortir du cadre mercantile. Sa collection, minimale et épurée, est confectionnée à partir de tissus de seconde main, dénichés dans le quartier du Sentier à Paris. ​Sa garde robe contemporaine s'inspire du trousseau de mariage, et met en lumière des pièces évanescentes et vaporeuses, à l'image de sa robe de mariée en mousseline de soie de couleur crème. 


Léclisse Paris - FNW


Léclisse Paris



La griffe Léclisse Paris, fondée par ​Fanny Serouart en janvier 2020, transpose la technique de fabrication des chaises de bistrot - pittoresques et emblématiques de la capitale - à l’échelle de l’accessoire. Cette diplômée de l'Ecole Boulle et ancienne designer industrielle dans l'automobile, propose des sacs à main tressés en Rilsan avec une structure interne en bois moulé (frêne ou peuplier). Disciple du "slow design" elle les fait fabriquer à la demande. Son modèle "Rotonde", noir, ivoire et magenta, inspiré du Saint-Germain des Près des années 1970, a séduit la plateforme Netflix, puisqu'il apparaît au bras de l'héroïne dans la série Emily in Paris (saison 3).


Cerceau - FNW


Cerceau 



Cofondée par Eugénie Mortain ​et Elsa Rabaux - ​respectivement diplômées de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne et d’HEC Paris - la marque ​Cerceau créée des pièces, en mini série, à partir de stocks dormants, de linge de maison inutilisé comme des chiffons, rideaux de cuisine en dentelle, des nappes damassées et des serviettes brodées. Pensés pour s’adapter à chaque morphologie, les habits affichent des coupes larges, les pantalons arborent des boucles colorées (réalisées à partir de vieilles lunettes concassées) et les salopettes des nœuds sur les flancs.


Later... - DR


Later...



Composer avec l'existant, tel est le leitmotiv de Later... Avec ses vêtements réalisés en France à partir de fils recyclés, comme des sur-chemises amples au style workwear, en drap de laine, la marque a séduit la maison Saint James, avec qui elle a signé une capsule pour les fêtes de fin d'année. Celle-ci est composée d'une veste bleue marine, de mailles et de polaires moutonnées, à base de polyester 100% recyclé. Cocréé par ​Benoît Tardif et Benjamin Hooge, ce label promeut une mode plus durable et responsable, et il est revendu sur le site de L'Exception.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com