×
Publicités
Publié le
5 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les Ateliers Réunis: un nouveau concept de marque en direct, du fabricant aux retailers

Publié le
5 janv. 2022

A 59 ans, Michel Pescio se définit comme un boomer, ambassadeur du Made in France. Si son activité de consultant freelance l’a amené à distribuer beaucoup de grandes marques en Europe, aider des majors comme des start-up à commercialiser des capsules, en parallèle, fan de savoir-faire français, il vend depuis 15 ans des marques de l’Hexagone à l’étranger (Angleterre, Allemagne, Italie et principalement au Japon). 
Aujourd’hui, il ajoute une corde supplémentaire à son arc avec le lancement du label Les Ateliers Réunis qui valorisent le savoir-faire et le made in France.


Logo “Les Ateliers Réunis“.


Premières pièces sorties au début de l’automne, une quinzaine de modèles de basiques intemporels en laine a été imaginée par Michel Pescio. Pulls camionneur cross gender, répliques de pulls de l’armée de 1936 twistées d’une touche originale ou pulls de marinier, les prix boutique s’échelonnent de 189 à 249 euros. “Je débute l’aventure des Ateliers Réunis avec un tricoteur de Roanne, ex capitale de la maille, et un autre qui se trouve en Normandie labellisé EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant). D’autres produits vont suivre comme le soulier, une pièce de travail à manches, confie Michel Pescio. Je réfléchis également à un produit teint en pastel d’Occitanie, le bleu historique des rois de France. Je cherche avant tout à travailler avec des ateliers qui ont le souhait de développer une connexion en direct avec les magasins.”

De fait, l’idée de Michel Pescio est de proposer une autre façon de vendre la mode tricolore. “Le made in France est actuellement très attractif ; mais la réalité, c’est que son modèle, pour les détaillants qui en vendent, est une perte de temps car ceux-ci ont besoin de marges importantes, confie Michel Pescio. Mon expérience au Japon m’a amené à réfléchir à un nouveau modèle où l’on vend quasiment en direct à de belles enseignes. L’idée : connecter de beaux ateliers français à des boutiques. Cela apporte plus de  fluidité et de bienveillance. Finis les budgets minimum de commande, les livraisons qui se font tardivement parce que vous n’êtes pas un gros client ou encore les changements de sourcing de la part d’une marque dont vous êtes client et qui ne vous informe même pas d’une baisse de qualité. Au final, je souhaite mettre en place un cercle plus vertueux qui profite à tous : du fabricant au revendeur.”


Pulls en laine naturelle made in France, Les Ateliers Réunis.


En France, une vingtaine de boutiques indépendantes (à Rennes, Nantes, Strasbourg, Annecy, Lyon ou Bordeaux) distribuent déjà cette première capsule maille en 100% laine naturelle, livrée depuis novembre. Une fierté pour Michel Pescio qui voit Les Ateliers Réunis côtoyer de grandes marques de l’univers contemporain comme Stone Island, Closed, Margaret Howell, Comme des Garçons, Orslow, Trickers, Birkenstock, Doek… dans des espaces atypiques. “Il est important de montrer que le made in France n’a pas que pour vocation d’être dans un système de distribution trop simpliciste, cadré bleu blanc rouge, et mérite d’être aux côtés d’un vestiaire masculin premium”, poursuit-il.

Outre l’élargissement de la gamme, les prochains chantiers des Ateliers Réunis concernent la digitalisation. “Je vais m’attaquer au B to C sur 2022-2023 avec toujours cette idée de partage de marges entre la marque et les partenaires jusqu’aux retailers. Il faut que le concept soit profitable dans sa globalité, conclut Michel Pescio. L’internationalisation suivra. Je propose déjà la marque au Japon grâce à un partenaire.”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com