×
Publicités
Par
AFP
Publié le
3 janv. 2006
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les bonnes ventes pendant les fêtes clôturent une année en demi-teinte

Par
AFP
Publié le
3 janv. 2006

PARIS, 3 jan 2006 (AFP) - Les ventes de la saison des fêtes ont été bonnes dans la distribution dans les dernières semaines de 2005, les consommateurs n'ayant pas lésiné sur les achats de Noël, même si cette embellie clôture une année en demi-teinte.


La façade illuminée du magasin Galeries Lafayette du boulevard Haussmann à Paris, en novembre 2005 - Photo : Jean-Pierre Muller

"Les clients se sont vraiment lâchés" pour les fêtes, affirme Serge Papin, PDG de Système U.

Il signale une "très bonne semaine avant Noël avec des progressions de plus de 10%" sur certains produits, précisant "qu'on a été servis par un calendrier positif puisque Noël tombait un dimanche", ce qui ajoutait un samedi ouvrable à cette semaine cruciale pour les commerçants.

Satisfaction à la Fnac également : "en termes de chiffres d'affaires, la progression est très bonne au mois de décembre, plus de 5%" de progression par rapport à la même période de l'an dernier, indique Paul Mir, directeur commercial France.

En décembre, "nous avons vendu 7,5 millions de livres, 4 millions de CD, 15.000 écrans LCD et 230.000 baladeurs MP3", soit 60% du nombre de baladeurs vendus par le groupe sur la totalité de 2004, énumère-t-il.

Jérôme Bédier, président de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), se montre cependant plus nuancé. "L'activité de décembre a été plutôt bonne, notamment grâce à un calendrier favorable, mais cela intervient à la fin d'une année très médiocre. Il ne faut pas conclure à un emballement de la consommation", juge-t-il.

Dans l'habillement, les commentaires sont également mitigés. Lucier Odier, président du Conseil national des succursalistes en habillement (CNSH), souligne qu'après un pic avant Noël, "la fin de l'année a été perturbée par le temps froid et la neige. Et puis, les gens attendent les soldes".

La dernière semaine de décembre a donc été "plutôt en-dessous de la moyenne" dans le secteur et globalement, "ce n'est pas un gros mois de décembre", poursuit-il.

"On est dans une tendance de +3% à +3,5% pour décembre, on terminera l'année avec une hausse de l'ordre de +2% par rapport à 2004", constate pour sa part Jean-Luc Bartharès, directeur de l'Union du grand commerce de centre-ville (UCV), qui regroupe des enseignes comme le Printemps, les Galeries Lafayette, ou Virgin.

A en croire Yves Lombard, président de l'Union des maisons de champagne (UMC), le cru du Noël 2005 a manqué de pétillant: il projette une hausse des ventes de l'ordre de 1% seulement en France en décembre, soit environ 31,35 millions de bouteilles.

Comparativement, certains marchés étrangers devraient voir une croissance de l'ordre de 8% sur la même période.

"On sent encore très nettement en France une conjoncture économique stationnaire, pour ne pas dire médiocre", juge-t-il.


Achats sur internet - Photo : Valéry Hache

Les sites de vente en ligne se posent comme les grands gagnants de la saison des fêtes. Pierre Kosciusko-Morizet, PDG de Priceminister, l'un des leaders de l'e-commerce entre particuliers en France, avance des ventes multipliées par deux sur un an et parle d'une banalisation de l'achat de cadeaux sur internet.

Chez Pixmania.com, spécialisé dans les produits technologiques, la croissance du chiffre d'affaires est évaluée à +45-50% sur l'année entière et à +35% sur un an pour décembre.

Henri de Maublanc, le président de l'Acsel, évalue à 400.000 le nombre de baladeurs MP3, l'un des cadeaux plébiscités cette année, vendus sur internet pendant les fêtes.

M. Kosciusko-Morizet souligne aussi le boom d'activité post-Noël occasionné par les reventes de cadeaux : "on est passés de 20.000 mises en vente par jour par des particuliers en début de mois à 40.000 dès le 25 décembre".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.