×
Publicités
Publié le
25 févr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les chambres de commerce européennes réclament une réponse ferme à l’agression russe

Publié le
25 févr. 2022

Alors que la Russie a débuté l’invasion de l’Ukraine le 24 février, Eurochambres, qui fédère les chambres de commerces et d’industrie du Vieux Continent, condamne dans un communiqué cette agression militaire qui constitue "une menace sérieuse pour la sécurité et la stabilité européennes au sens large". Elle exprime également son fort soutien et sa solidarité envers ses collègues de la Chambre de commerce et d'industrie ukrainienne, la communauté entrepreneuriale du pays et tous les citoyens ukrainiens.


Kiev - Pixabay


L’association paneuropéenne créée en 1958, qui recense aussi des membres en Russie, affirme soutenir une réponse ferme et conséquente, impliquant des sanctions économiques, à cet acte de guerre lancé par Vladimir Poutine. Des mesures qu’elle espère mises en œuvre d'une manière "ciblée et efficace, qui minimise les dommages collatéraux sur l'économie européenne", alors que celle-ci se relève à peine des conséquences de la pandémie.

Dans sa déclaration, Eurochambres se dit "convaincue que le commerce relie les gens, en surmontant les barrières politiques ou culturelles, en améliorant la prospérité et en renforçant la sécurité. Mais le commerce repose sur un ordre international fondé sur des règles, que les actions de la Russie sapent dangereusement".

Plusieurs chambres de commerce nationales fournissent actuellement des conseils et une assistance urgente aux entreprises qui ont une activité en Ukraine, et "beaucoup d’entre elles sont en contact avec la Chambre ukrainienne pour offrir leur soutien".

Eurochambres, qui représente plus de 20 millions d’entreprises sur le continent par le biais de 1.700 chambres nationales et locales, indique en outre avoir demandé aux diverses institutions gouvernementales d’aider à protéger les sociétés et infrastructures critiques contre d’éventuelles mesures de rétorsion, telles que les cyberattaques.

Face aux représailles économiques que prépare l’Europe, la Russie estime pour l’heure être assez solide pour y faire face, relaie Reuters. Le gouvernement russe a ainsi déclaré avoir plus de 4.500 milliards de roubles (47,4 milliards d’euros) de fonds budgétaires librement mobilisables et suffisamment de ressources pour assurer la stabilité de l’économie et soutenir les grandes entreprises russes visées par des sanctions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com