Les corps des magazines, une source d'inspiration pour les Français les plus jeunes

(Relaxnews) - Si une écrasante majorité de Français (78 %) affirme ne pas être influencée par les canons de beauté, à savoir les modèles de corps exposés dans les magazines et les publicités, les plus jeunes (18-24 ans) sont nombreux à vouloir y ressembler (46 %). C'est l'un des constats établis par le premier volet de l'étude « Entre apparence(s) et identité(s) : le corps, une vitrine de soi ? » des zooms de L'Observatoire Cetelem, rendu public mardi 6 novembre.

Plus les répondants prennent de l'âge, moins ils semblent sensibles aux canons de beauté présentés dans les magazines et les publicités. Près de neuf Français sur dix de 50 ans et plus (89 %) déclarent ainsi ne pas vouloir ressembler à ces modèles de corps. Une idée partagée par celles et ceux qui se sentent bien dans leur peau (80 %).

Plus d'un Français sur deux (58 %) estime d'ailleurs que les corps photographiés dans les magazines et les publicités n'ont pas réellement évolué au cours des dernières années. Une chose que les Français n'apprécient pas forcément puisqu'ils sont 62 % à réclamer plus de diversité, que ce soit en matière de formes ou de tailles.

Près des trois quarts des sondés (71 %) affirment se sentir bien dans leur corps, 59 % confient l'aimer, et 52 % n'hésitent pas à dire qu'ils se trouvent beaux. Un constat positif en somme, qui vient s'obscurcir si l'on considère que 60 % des personnes interrogées avouent dans le même temps avoir des complexes. Un chiffre qui grimpe même à 70 % chez les femmes, et 72 % chez les moins de 35 ans.

Lorsqu'on demande aux sondés ce qu'ils préfèrent chez eux, les Français répondent d'abord les yeux (43 %), puis les cheveux (21 %), et les mains (15 %). A contrario, les sondés ont davantage de complexes vis-à-vis de leur ventre (42 %), de leurs cuisses (15 %) et de leur torse ou poitrine (14 %).

Pour les Français, le corps est synonyme d'allié physique et esthétique. La quasi-totalité du panel (95 %) estime qu'il doit lui permettre de réaliser toutes les activités souhaitées au quotidien, et 91 % considèrent qu'il doit leur plaire et sentir bon. Dans une moindre mesure, les répondants aimeraient également que leur corps plaise aux autres (59 %).

Lorsqu'il est question du futur, les Français affichent quelques inquiétudes. Plus des trois quarts des personnes interrogées (77 %) affirment avoir peur que leur corps vieillisse et ne leur permette plus de réaliser les mêmes activités qu'aujourd'hui, quand 62 % se disent soucieux des changements esthétiques.

Cette étude a été réalisée en ligne par Harris Interactive pour les zooms de L'Observatoire Cetelem, entre le 16 et le 18 octobre 2018, auprès d'un échantillon de 1 000 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 AFP-Relaxnews.

CosmétiquesMédiasBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER