×
5 864
Fashion Jobs
JACADI
Trafic Manager Europe du Sud H/F
CDI · PARIS
GROUPE BEAUMANOIR
Responsable Regional (H/F)
CDI · METZ
PETIT BATEAU
CDI - Responsable Ressources Humaines Industrie H/F - Petit Bateau
CDI · TROYES
TEXDECOR GROUP
Charge d'Affaires en Solutions Decoratives et Acoustiques Grand Nord H/F
CDI · LILLE
TEXDECOR GROUP
Charge d'Affaires en Solutions Decoratives et Acoustiques Paris / Idf
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Chef de Projet E-Commerce
CDI · SIGNES
MAISON KITSUNÉ
Juriste Droit Commerce International (pi, Contrats, Distribution) H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Trésorier Groupe H/F
CDI · PARIS
CAMAÏEU
Chargé de CRM H/F
CDI · PARIS
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL BOUTIQUES
Chargé de Digitalisation Retail H/F
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
FORD MODEL MANAGEMENT
Art Department
CDI · PARIS
LE PETIT SOUK
Chef de Produit Senior (H/F)
CDI · LILLE
SPARTOO.COM
Responsable Communication - H/F
CDI · GRENOBLE
CONFIDENTIEL
Pharmaciens H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Coordinateur Marketing Commercial et Services Réseau H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Coordinateur Commercial Printemps Haussmann H/F
CDI · PARIS
SPARTOO.COM
Responsable Commercial France jb Martin / Christian Pellet - H/F
CDI · PARIS
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Industrialisation et Qualité Façon H/F
CDI · PARIS
SPARTOO.COM
Responsable Des Marques jb Martin / Christian Pellet - H/F
CDI · GRENOBLE
CONFIDENTIEL
Responsable Logistique (H/F)
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Lyon (69) H/F
CDI · LYON
EDEN PARK
Coordinateur Export (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
6 déc. 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les craintes sur Dubaï s'estompent, la Bourse progresse

Par
AFP
Publié le
6 déc. 2009

PARIS, 4 déc 2009 (AFP) - La Bourse de Paris s'est remise des inquiétudes causées par la crise financière de Dubaï et devrait continuer d'évoluer sans à-coup, avec des volumes de transactions réduits, la majorité des gérants de fonds ne souhaitant pas prendre de risques avant la fin de l'année.



Paris a pris 3,36% sur la semaine, terminant vendredi à 3.846,62 points, proche de son plus haut niveau de clôture de l'année, grâce à une baisse surprise du chômage américain en novembre.

La crise financière à Dubaï, qui avait causé un (petit) vent de panique sur les places boursières le 26 novembre, a finalement été "une parenthèse", selon Jean-Paul Pierret, directeur de la stratégie chez Dexia Securities. "On revient à présent à la question classique: la reprise américaine est-elle suffisante ou pas?", a-t-il ajouté.

La Bourse "a fait preuve d'une étonnante résistance, qui pourrait s'expliquer pour l'instant par la perspective d'une progression des résultats (des entreprises) et par une politique monétaire accommodante", selon Joost van Leenders, stratégiste chez Fortis Investment.

Après une nette baisse lundi (-1,11%), Paris a enchaîné quatre séances de hausse, avec un bond de 1,25% sur la seule journée de vendredi grâce à des chiffres de l'emploi nettement meilleurs qu'attendu en novembre aux Etats-Unis: un taux de chômage à 10% (contre 10,2% de prévu) et seulement 11.000 licenciements nets.

En outre, les indicateurs de la zone euro publiés cette semaine se sont révélés positifs dans l'ensemble (croissance confirmée au troisième trimestre, ventes de détail stable en octobre...).

La dernière réunion mensuelle de la Banque centrale européenne en 2009 n'a, elle, pas réservé de surprise susceptible de faire bouger la Bourse: elle a laissé son taux directeur inchangé et annoncé la fin graduelle de plusieurs facilités de refinancement pour les banques.

La semaine prochaine, les investisseurs suivront surtout les ventes de détail américaines et l'indice de confiance des consommateurs américains en novembre, vendredi.

Sur la semaine écoulée, les volumes de transactions ont été peu élevés (moins de quatre milliards d'euros de transactions quotidiennes) car les gérants de fonds veulent sécuriser les bénéfices engrangés pendant l'année, ont souligné plusieurs vendeurs d'actions.

Le CAC 40, qui avait dégringolé jusqu'à début mars puis s'est ensuite redressé de manière spectaculaire, affiche actuellement une hausse de 20% par rapport au 1er janvier.

Les volumes apparaissent faibles lorsqu'on les compare avec ceux d'avant la crise, note M. Pierret. "Mais à l'époque (juin 2007), le CAC 40 était presque deux fois plus élevé, à 6.100 points contre 3.800 aujourd'hui. Le même volume de titres échangés donnait donc des valeurs de transactions deux fois plus forte", a-t-il souligné.

Du côté des valeurs, les premiers pas à la Bourse de Paris de CFAO, filiale du groupe de luxe et distribution PPR, ont été bien accueillis: le titre, introduit jeudi à 26 euros, a terminé vendredi à 27,37 euros, en hausse de 5,27%. Il s'agissait de la première introduction en Bourse d'envergure à Paris depuis deux ans.

Vivendi, qui va céder ses 20% dans NBC à l'américain General Electric (GE) pour 5,8 milliards de dollars, a pris 5,72% sur la semaine.

Peugeot a progressé moins que le CAC 40, avec une hausse de 2,59%. L'annonce de négociations avec Mitsubishi pour créer le sixième constructeur automobile mondial a été accueillie de manière mitigée par le marché qui juge le groupe japonais trop cher.Par Frédérique PRIS

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.