×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
7 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les espoirs sur le coronavirus continuent de faire vivre le rebond

Par
Reuters
Publié le
7 avr. 2020

PARIS (Reuters) - Wall Street connaît une seconde journée de hausse mardi et les Bourses européennes poursuivent sur leur lancée de la veille à mi-séance, soutenues par les espoirs d’une amélioration de l’évolution de la pandémie de coronavirus et la perspective de nouvelles mesures de relance face à la crise.


Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach


Les futures sur indices new-yorkais signalaient une ouverture de Wall Street en hausse de 3% à 4%. A la mi-journée, le cours atteignait une hausse de 3,09%À Paris, le CAC 40 a réalisé un net rebond de 2,12%. À Francfort, le Dax prend 2,79% et à Londres, le FTSE s’octroie 2,9%.

Bien que les nouvelles soient un peu moins positives que la veille sur le front sanitaire, avec notamment une hausse des décès en Italie et en Espagne, les investisseurs s’accrochent à l’espoir de voir s’amorcer une phase de stabilisation de la pandémie.

“En outre, les investisseurs du monde entier ont toujours à l’esprit la réponse monétaire mondiale sans précédent à cette crise et savent qu’elle pourrait soutenir de manière significative un rally prolongé si le virus commence à être maîtrisé dans la plupart des économies touchées”, a déclaré Pierre Veyret chez ActivTrades.

En effet, les annonces de soutien économique se poursuivent face à la crise. Le Premier ministre japonais a ainsi présenté un plan de soutien à l’activité de 108.000 milliards de yens (914 milliards d’euros), soit environ 20% de la production annuelle de richesse de la troisième économie mondiale.

Les ministres des Finances de l’Eurogroupe, qui doivent se retrouver par téléconférence à partir de 13h00 GMT, tenteront quant à eux de s’accorder sur un paquet de mesures représentant plus de 500 milliards d’euros pour combattre les répercussions de l’épidémie.

Le débat ultra-sensible sur les “coronabonds” devrait être évité mais la réunion pourrait aboutir à des avancées sur la mobilisation du Mécanisme européen de stabilité (MES) et de la Banque européenne d’investissement (BEI).

Taux



Le rebond des actions détourne les investisseurs du marché obligataire où les rendements des emprunts d’Etat sont en nette hausse : celui du Bund allemand à dix ans prend sept points de base à -0,366% et son équivalent américain plus de sept points à 0,7502%, au plus haut depuis le 27 mars.

Changes



Le dollar, soutenu ces derniers jours par son statut de valeur refuge face aux craintes sur le virus, recule. L’indice mesurant son évolution face à un panier de devises internationales perd 0,54%.

L’euro gagne près de 0,8%, remontant à 1,0895 dollar, après être tombé lundi à 1,0766, au plus bas depuis le 25 mars.
 

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.

Tags :
Autres
Business